Nintendo Direct du 13 Avril 2017 : « ARMS », « Splatoon 2 » et les autres

Dans la nuit du 12 au 13 Avril dernier, à minuit pile, se tenait un Nintendo Direct, cette émission où Big N s’adresse « directement » aux joueurs pour leur présenter leurs prochains jeux et, parfois, des surprises ! Alors que la Switch est sortie depuis plus d’un mois maintenant, plusieurs questions se posaient à propos de ce nouveau numéro. Allions-nous avoir une présentation centrée sur le catalogue d’ores et déjà annoncé, avec précisions à la clé ? Ou plutôt un rappel dudit catalogue agrémenté de nouvelles annonces ? Allions-nous n’avoir droit qu’à une présentation centrée exclusivement sur la Switch ou bien la 3DS (toujours bien présente dans la stratégie de Nintendo, ne l’oublions pas) allait-elle aussi avoir droit à sa place ? L’on apprenait finalement peu avant que Splatoon 2 et ARMS seraient les principales attractions de la soirée/nuit mais que d’autres jeux seraient également mis en avant au cours de la vidéo. Verdict, à tête reposée.

La 3DS toujours en course

Avec l’arrivée de la Switch, nombreux furent ceux qui craignaient pour l’avenir d’une 3DS certes vieillissante mais néanmoins toujours bien en vue dans les plans de Nintendo. Et si la console hybride de l’entreprise venait tout simplement chambouler la petite portable pour mieux la reléguer au second plan ? Les rumeurs (néanmoins persistantes) de l’arrivée de Pokémon sur Switch n’ont par exemple fait que renforcer cet a priori. Cela étant, Nintendo – en la personne de Yoshiaki Koizumi (l’homme à la tête du projet Switch, nouvelle figure des Nintendo Directs ?) – a vite répondu aux joueurs lors de cette émission : la 3DS est toujours là, elle va rester en vue encore un moment et on va vous le prouver de suite en balançant d’entrée de jeu tout un catalogue de softs !

Yoshiaki Koizumi comme successeur de Satoru Iwata en tant que figure des Nintendo Directs ? Il semblerait bien.

Et finalement, ce sont pas moins de 13 jeux qui présentés pour la console portable de Nintendo. Les 13 se répartissent globalement sur un planning étalé entre ce printemps et la fin Juillet de cette année, ce qui correspond peu ou prou à un calendrier qui dépasse de peu l’E3, habituel pour un Nintendo Direct de printemps comme celui-ci. L’objectif est simple : Nintendo est là pour assurer un approvisionnement en jeux suffisant d’ici l’été, pour mieux annoncer son catalogue de second semestre à l’E3 en particulier. Nous verrons qu’il en est d’ailleurs de même pour la Switch un peu plus tard dans cet article. On notera tout de même quelques annonces aux dates encore indéterminées (mais pour 2017 quand même) ou plus tardives, ce qui laisse rpésager quelques cartouches conservées pour Los Angeles cet été. Mais le plus intéressant, c’est surtout la variété des jeux présentés, ceux-ci allant du platformer 2D (Hey ! Pikmin) au RPG (Monster Hunter Stories, RPG Maker Fes/RPG Maker Player…) en passant par le jeu d’aventure (Miitopia, Ever Oasis), notamment. Mais revenons sur les annonces les plus intéressantes du lot.

Au passage, on notera toute la refonte visuelle dont ce Nintendo Direct a fait l’objet avec, par exemple, ce sommaire.

Hey ! Pikmin constitue d’ailleurs une bonne entrée en matière, tant pour ce paragraphe que pour le Nintendo Direct visiblement, puisqu’il a été le premier jeu dévoilé. Vaguement évoqué auparavant par Nintendo, cet opus 3DS se révèle enfin plus en détails avec une vidéo de gameplay nous montrant à quoi nous attendre. S’éloignant du style désormais classique de la licence, Hey ! Pikmin se présente cette fois-ci sous la forme d’un jeu de plateformes 2D dans le pur style des productions Nintendo en la matière, ce qui peut déjà être un gage de qualité, soit dit entre nous. Dans cette nouvelle épisode, le joueur incarne le désormais fameux Capitaine Olimar qui s’écrase (encore) sur une planète peuplée de Pikmins (encore) qu’il va réduire en esclavage dont il va demander l’aide (encore) pour réparer son vaisseau spatial (encore). Bref, Olimar ça rime avec poissard. Niveau gameplay au final, c’est un peu toujours la même sauce et seule la variante 2D apporte une dose d’originalité à cet épisode vis-à-vis de ses prédécesseurs. Hormis cela, Hey ! Pikmin s’annonce quand même tout à fait sympathique et amusant, à l’instar de ses aînés. A noter l’arrivée d’un Amiibo spécifique qui laisse d’ailleurs s’interroger sur la compatibilité de l’Amiibo Olimar de la série Super Smash Bros. avec ce futur jeu qui sortira donc le 28 Juillet prochain. Nintendo nous promet en tous cas plus d’informations sur le rôle de l’Amiibo dans Hey ! Pikmin pour plus tard, nul doute que toute la lumière sera alors faite sur la question.

Adapté aux spécificités de la 3DS (et de son tactile), Hey ! Pikmin reprend néanmoins le gameplay classique de la série.

Niveau changements dans la recette, Monster Hunter a droit aussi à sa petite variante avec Monster Hunter Stories, nouvel épisode de la série RPG prévu pour l’automne 2017. Non content de chasser du monstre, le joueur incarnera cette fois-ci un Rider en quête d’œufs à faire éclore (en plus de monstres à abattre). Le Rider aura a sa disposition plusieurs monstres qu’il pourra donc chevaucher pour voyager dans le monde du jeu et ainsi accomplir sa tâche de chasseur. Monster Hunter Stories proposera alors tout un pan de jeu dédié à l’amélioration des capacités des différents monstres que le joueur aura sous la main.
Et toujours dans le lot des licences qui reviennent en un tout petit peu différent, à noter l’arrivée très tardive (puisque le jeu est sorti en 2012 au Japon et 2013 en Amérique du Nord) de l’Infernal Programme d’Entraînement Cérébral du Dr. Kawashima, version du jeu qui met l’accent sur les capacités de concentration de celui qui s’y essaie. Ce (pas si) nouveau programme sortira chez nous le 28 Juillet prochain.

Monster Hunter Stories implique de tisser des liens avec ses monstres pour en faire de puissants alliés de chasse !

Je ne reviendrai pas sur les annonces entourant Yo-Kai Watch 2 (sortie des deux versions le 7 Avril dernier mais arrivée à venir du « Bingo-Kai somptueux » pour gagner des pièces in game jusqu’au 2 Juin + possibilité d’obtenir une pièce dite clinquante avec le code 3T1CEL@NT, le tout pour obtenir un Yo-Kai rare) ou Fire Emblem Echoes (prévu pour le 19 Mai, le jeu aura droit à des DLC gratuits et payants donnant accès dans les deux cas à de nouvelles cartes et de nouveaux donjons pour obtenir plus d’expérience, plus d’or et plus d’objets notamment). Au lieu de cela, je vais plutôt mettre l’accent sur les nouveautés 3DS que ce Nintendo Direct nous a annoncées, à commencer par la série The Culdcept qui, 20 ans après sa naissance aux Etats-Unis, débarque enfin en Europe pour la toute première fois. Développée par NIS America, cette série de jeux de stratégie fait son entrée sur le vieux continent avec Culdcept Revolt. Mêlant jeu de plateau et jeu de cartes, le soft se veut être un jeu de stratégie où l’objectif est de dominer le plateau de jeu en abattant les bonnes cartes, minutieusement choisies lors de la préparation de son deck. Le jeu sortira le 1er Septembre 2017 dans une version standard et une édition limitée.

Stratégique, Culdcept Revolt amène les joueurs à s’affronter sur un plateau de jeu où les combats sont menés sur la base de cartes aux spécificités propres.

Côté nouveautés toujours, il est à noter l’arrivée de deux autres jeux développés par NIS America, le premier étant RPG Maker Fes. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un outil de création de RPG que les joueurs peuvent ensuite partager en ligne. Chacun pourra alors, à la manière d’un Super Mario Maker, construire ses propres aventures et recevoir celles des autres joueurs pour les explorer de fond en comble. Disponible dès le 23 Juin prochain en édition standard et limitée, RPG Maker Fes se verra par la suite agrémenté de DLC qui apporteront notamment des personnages issus de Disgaea, de Disgaea 5 et d’autres jeux vraisemblablement tous pris dans le catalogue de NIS.
En parallèle de ce premier jeu, NIS America lancera donc également RPG Maker Player, qui se veut être le pendant gratuit du précédent. Disponible uniquement en téléchargement sur l’eshop 3DS à la même date que RPG Maker Fes, ce soft-ci permettra aux joueurs uniquement de jouer aux niveaux crées par ceux qui auront acheté l’autre jeu. Cela peut être un bon moyen de se lancer en téléchargeant d’abord la version gratuite puis, si l’inspiration vient, en achetant l’outil de création pour se mettre également à la conception de RPG sur sa console. J’avoue être personnellement assez tenté par cette option !

RPG Maker Fes promet une expérience de création la plus complète possible !

Si l’on notera aussi vite que cela a été mentionné dans l’émission l’arrivée de Ever Oasis le 23 Juin également et de Miitopia plus tard en 2017 (le premier étant un jeu d’aventure développé par Grezzo Co. et le second une pendant aventure également à Tomodachi Life), le dernier élément important évoqué pour la 3DS, c’est évidemment la célébration des 25 ans de Kirby ! Un anniversaire fêté avec pas moins de trois nouveaux jeux annoncés pour cette année ! C’est Samus qui doit faire la gueule, vu comment on a fêté ses 30 ans en 2016… Enfin bref, la bouboule rose créée par Masahiro Sakurai aura tout d’abord droit à Team Kirby Clash Deluxe, un jeu d’action en coopération où 4 Kirbys affrontent divers géants ennemis pour accomplir des quêtes et des défis. Jouable seul ou avec trois camarades, le jeu propose quatre rôles prédéfinis pour chacun des Kirbys : Héros à l’épée, Roi des rayons, Maestro marto et Docteur prodige, ce qui renvoie grosso modo aux rôles classiques de n’importe quel RPG. Totalement gratuit, Team Kirby Clash Deluxe est disponible exclusivement sur l’eshop de la 3DS depuis le 13 Avril et je pense qu’il serait du coup dommage de se priver de ce petit jeu aux allures très sympathiques.

Team Kirby Clash Deluxe semble offrir des combats en coop assez dynamiques !

Pour cet été ensuite (sans plus de précisions), Nintendo nous propose Kirby’s Blowout Blast, un jeu de plateforme 3D où Kirby doit parcourir plus de 25 niveaux dans lesquels son habituelle aspiration d’ennemis lui permettra de gagner en puissance progressivement. Là encore, le jeu ne sera disponible que sur l’eshop de la console.
A noter très rapidement enfin le développement d’un troisième jeu donc prévu pour cet hiver et dont on ne sait pour le moment strictement rien, ce qui laisse à croire que les premières informations à son sujet ne sortiront qu’à l’E3 prochain, sinon au cours d’un Nintendo Direct dédié plus tard dans l’année.

Les 25 ans de Kirby vont donc être assez bien célébrés cette année !

Dernier mot sur la 3DS enfin avec un petit aparté sur les Amiibo et notamment ceux de Super Smash Bros. (la Wii U n’étant plus dans les plans de qui que ce soit, ce jeu vient logiquement se greffer à la partie 3DS de ce Direct) avec l’arrivée des trois derniers de la série : Bayonetta, Corrin (venu de Fire Emblem Fates) et Cloud (de Final Fantasy VII évidemment). Rappelons que si ces figurines ont mis tant de temps à arriver, c’est à cause d’un incendie vraisemblablement volontaire déclenché qui a touché l’usine en charge de leur production il y a quelque temps. Mais les voilà enfin ! Et dans deux versions chacune ! Pour le 21 Juillet !
A noter aussi trois nouveaux Amiibo The Legend of Zelda avec les Link de Majora’s Mask, de Twilight Princess et enfin de Skyward Sword ! Ces trois modèles arriveront le 23 Juin prochain et l’on attend de connaître notamment leur compatibilité avec Breath of the Wild.
Au final, ce sont près d’une quinzaine de figurines qui ont été annoncées dans cette mission (si l’on tient compte des trois Splatoon dont on parlera un peu plus bas).

Les Amiibo continuent de jouer un rôle prépondérant dans la stratégie de Nintendo. J’attends d’ailleurs avec impatience le bilan financier qui aura lieu fin Avril et qui révélera les plans de l’entreprise pour l’année fiscale 2017-2018, histoire de voir ce qu’il en est sur le long terme !

Voilà donc pour la partie 3DS de ce Nintendo Direct. A mon sens, les amateurs de cette console peuvent se rassurer quand on voit ce que Nintendo annonce pour elle. Pas mal de jeux de toutes sortes viennent donc étoffer le catalogue de la portable jusqu’à la fin de l’année au final, ce qui est loin d’être anodin pour une console qu’on dit sur la pente descendante. De mon point de vue le plus personnel, j’interprète ça comme l’envie claire de Nintendo de nous confirmer que la Switch n’est pas là pour supplanter la 3DS et que cette dernière continuera à être LA gamme de consoles portables de l’entreprise jusqu’à ce que l’on décide de passer à autre chose. Le moment venu, nous verrons bien ce que Big N nous réservera mais vu la façon dont la Switch est vendue via leur communication autour (une console de salon à emmener partout et non une console portable qu’on peut relier à la télé, grosse nuance) je pense que l’arc « jeu vidéo portable » de leur stratégie n’est pas encore prêt à se laisser happer par une véritable stratégie hybride. La 3DS a ses plans, la Switch a ses plans MAIS on ne mélange pas. D’ailleurs, il est temps de passer à ceux de cette dernière.

Arms et Splatoon 2, VRP de la Switch pré-E3

Si moult jeux ont été présentés et/ou annoncés pour la Switch au cours de ce Nintendo Direct (18 futurs titres, pas moins), deux ont évidemment été au coeur de l’attention, Nintendo ayant affirmé auparavant que l’émission porterait en grande partie sur eux : ARMS et Splatoon 2. Deux jeux attendus, l’un pour la fraicheur qu’une nouvelle licence peut apporter et l’autre pour le plaisir renouvelé par l’épisode 2 d’un des meilleurs jeux et des plus originaux de la Wii U.

ARMS

Mais, comme dans la présentation, c’est sur ARMS que je vais m’arrêter en premier. Souvenez-vous, j’avais eu l’occasion de tester ledit jeu lors de l’event Switch du Grand Palais, le tout en compagnie de Shayann avec qui nous nous étions particulièrement amusés sur cette toute nouvelle licence que l’hôte qui nous a accueilli sur le stand n’a pas manqué de rendre encore plus drôle avec ses commentaires lors de notre combat ! Ce dernier jouait donc le rôle de commentateur et l’on apprend ici qu’il y en aura bien un dans le jeu en la personne de Globule, un étrange personnage jaune avec une main sur la tête. Soit… Reste que le petit bonhomme a l’air rigolo et promet des commentaires à la hauteur du fun que le jeu dégage ! A noter ensuite le fait que les combats pourront se faire en 1vs1 mais aussi par équipes en 2vs2 !

ARMS est LA nouvelle IP que Nintendo veut vendre avec sa Switch en cette première année !

Mais le principal lot d’informations que nous a apporté l’émission concerne en tous cas les armes que les combattants pourront utiliser. Un point sur les poings donc (hu hu…hum…) : il y en aura des standards, à frappes multiples provoquant de gros dégâts, d’autres à trajectoire courbe, etc… Mais surtout, chaque arme sera dotée d’une technique spéciale parmi les 7 que le jeu comprend :

  • Feu
  • Electricité
  • Air
  • Glac
  • Explosion
  • Etourdissement
  • Aveuglement

Par ailleurs, le total d’armes à disposition pourra être progressivement étoffé via l’argent virtuel gagné in game grâce aux combats mais aussi à l’entraînement, lequel semble prendre l’allure de mini-jeux dont les niveaux de difficulté feront augmenter ou baisser la somme à remporter à la fin. Le Nintendo Direct nous révèle en tous cas déjà une bonne douzaine d’armes pour l’instant.

L’arsenal d’ARMS est déjà varié mais devrait en plus de ça être assez riche.

Un arsenal que devront se partager non pas 5 mais bien 6 combattants ! Car si l’on avait déjà pu découvrir Spring Man, Ribbon Girl, Ninjara, Master Mummy ainsi que Mechanica (et leurs spécificités propres) auparavant et à l’event du Grand Palais, ce Nintendo Direct nous présente Min Min, qui peut notamment attaquer avec les pieds (ce que l’on n’avait pas pu voir/faire avec les autres boxeurs). Au-delà de simplement ajouter un personnage au roster, cette arrivée laisse envisager deux choses : ledit roster ne nous a pas été encore totalement révélé et il pourrait très bien être complété même après la sortie du jeux grâce à divers DLC dont la stratégie pourra très bien s’appuyer sur celle déjà établie avec Super Smash Bros. sur Wii U et 3DS. A voir…

Min Min, « la reine des ramens », vient porter le nombre de combattants de 5 à 6 ! En attendant plus ?

ARMS continue donc pour moi de s’annoncer sous les meilleurs auspices ! Le jeu a toujours l’air aussi amusant, le contenu de base pas si rachitique qu’on pourrait le croire… Mais à ce sujet, j’attends quand même de voir ce que les informations à venir que l’on nous promet vont nous réserver. Sachant que le jeu sort le 16 Juin, je mise sur des projecteurs en bonne partie tournés vers lui lors de l’E3 plutôt que sur un event dédié plus tôt (l’E3 c’est sans deux mois, on peut attendre jusque là). Le 16 Juin donc, le jeu sera également accompagné de la sortie d’un complément de batterie à piles pour les Joy-Cons et d’un set de Joy-Cons néon jaune, ainsi que d’un dragonne Joy-Con de la même couleur. A noter que ladite dragonne sera vendue séparément, celles incluses avec les Joy-Cons restant noire.

Mes yeux, mes yeux !!

Splatoon 2

L’autre gros jeu de ce Nintendo Direct, c’était donc Splatoon 2. Là encore un jeu que j’attends particulièrement et que j’ai pu tester au Grand Palais. J’avais donc hâte, comme bien d’autres, de découvrir les nouveautés que ce Nintendo Direct allait nous apporter à son sujet. Et si personnellement je m’attendais au mode campagne, on a finalement appris que celui-ci (centré sur la lutte des Inklings contre les affreux Octariens) ne serait révélé que plus tard et je mise encore une fois sur l’E3 étant donné que le jeu sortira donc le 21 Juillet, soit près d’un mois après le salon ! Reste qu’au lieu du mode campagne, c’est un mode coop qui a été présenté dans ce Direct.

Après le franc succès de Splatoon, le n°2 est très attendu !

Intitulé Salmon Run, ce mode à 4 joueurs amène ces deniers sur une arène dédiée où l’objectif consiste à récupérer des œufs de salmonoïdes, horribles petites bêtes qui arrivent par vague à la façon des ennemis d’un musou et que les 4 Inklings en présence doivent éliminer. Mais attention, certains ennemis sont bien plus gros : les salmonoboss. Ceux sont évidemment bien plus costauds, bien plus puissants et bien plus durs à battre. Bon, dans l’ensemble, ce mode coop reste assez classique. On s’associe pour combattre, on communique pour faire au mieux, on ranime ses camarades quand ils sont à terre… Et tout ça pour quoi ? Pour les œufs donc, ces derniers permettant de débloquer des améliorations de l’équipement utilisé dans les autres modes de jeu de Splatoon, où les joueurs sont libres de s’équiper comme ils l’entendent, contrairement à ce mode coop.

Des vagues de salmonoïdes contre 4 joueurs : la lutte risque d’être âpre !

A côté de nouveau mode de jeu, les informations apportées par ce Direct sont assez menues et tout ce que l’on apprend ensuite concerne les Amiibo. Trois nouveaux sont d’ailleurs annoncés : un nouvel Inkboy, une nouvelle Inkgirl et un nouveau calamar Inkling, aux looks revus à l’image de ce Splatoon 2 qui sera évidemment compatible avec les précédents Amiibo associés à la licence. Les figurines seront utilisables dans Splatoon 2 comme dans le premier épisode, à savoir qu’elles permettront de débloquer des équipements spéciaux (en refaisant les niveaux du mode solo dans une difficulté accrue comme dans le premier jeu ? Nous verrons bien). A part cela, il sera également possible désormais d’enregistrer son équipement sur son Amiibo pour l’emporter avec soi si l’on souhaite jouer avec un ami sur son propre exemplaire du jeu. Des usages somme toute très classiques. Ultime information, les trois nouveaux Amiibo mentionnés juste avant sortiront en même temps que le jeu, le 27 Juillet prochain.

Et trois de plus !

ARMS et Splatoon 2 ont donc bel et bien des allures de cartes maîtresses pour la Switch en ce premier semestre 2017. Deux jeux aux optiques différentes (une nouvelle IP qui cherche à séduire le plus grand nombre et un épisode 2 d’un soft qui a clairement fait ses preuves sur Wii U) et qui, à mon sens, vont parfaitement jouer leur rôle d’ici un E3 où Nintendo pourra dévoiler leurs successeurs en termes de jeux mis en avant tout en apportant les informations finales qui finiront de convaincre les joueurs sur ces deux jeux-ci. Et j’ai hâte de voir ça !
En attendant, Nintendo ne mise évidemment pas tout sur ARMS et Splatoon 2 et a sorti de son sac bien d’autres titres pour alimenter sa toute jeune Switch.

Nintendo Switch : un catalogue qui continue de s’étoffer

Aux côtés des deux leaders dont on vient de parler, 16 autres titres ont été évoqués par Nintendo dans ce Direct printanier. Seize jeux qui, comme ceux envoyés pour la 3DS, affichent l’envie de toucher un public assez large, aux goûts divers. Et pour cela, Big N a non seulement rappelé à notre bon souvenir des jeux déjà mentionnés dans les semaines et mois précédents mais en a aussi profité pour dévoiler quelques autres titres dont on n’avait pas (ou si peu) entendu parler.

La Switch ne devrait pas être pauvre en jeux d’ici le début du second semestre 2017 !

Concernant les jeux dont on connaissait déjà l’existence (voire même la date), je vais tâcher de faire vite. Inutile en effet de trop d’appesantir sur Mario Kart 8 Deluxe, redite de la version Wii U marquée par le retour du mode bataille (y compris online), tout ça pour le 28 Avril. Ce n’est pas forcément la peine non plus de s’étaler sur Ultra Street Fighter II (26 Mai) et son roster complété par Evil Ryu et Violent Ken ou son mode en vue subjective intitulé « Voie du Hado », sur son multijoueur en ligne en plus du local, sur son mode 2 contre 1 avec barre de vie commune pour les deux en équipe ou encore sur son mode portable qui permettra de déclencher les coups spéciaux grâce à l’écran tactile. On ne s’attardera pas non plus sur Disgaea 5 Complete qui sortira le 26 Mai en édition standard et limitée. Et on n’évoquera qu’en deux mots Sonic Forces et Sonic Mania et leurs sorties respectives à l’hiver et à l’été 2017.

Cette image résume tout Mario Kart 8 Deluxe : retour des batailles, nouveaux personnages, nouveaux véhicules.

Non il est déjà plus intéressant de voir que la Switch va très bien tôt accueillir les portages de jeux déjà sortis ailleurs. Et on pensera notamment à Minecraft, premier de ce lot à avoir été évoqué. L’oeuvre de Mojang arrive en effet sur Switch après être sorti sur Wii U il y a quelque temps. Au-delà du simple fait que Nintendo réussit à s’attacher un des jeux les plus populaires qui soient, on notera que cette édition Switch sera fournie d’emblée avec le Super Mario Mash-Up Pack, un contenu exclusif grâce auquel personnages et lieux tirés de l’univers de Super Mario viendront agrémenter le jeu. De Mario à Waluigi, du Désert Sec-Sec au château de Peach dans Super Mario 64, c’est un contenu apparemment assez dense qui attend les futurs acquéreurs de cette édition.

Super Mario est à l’honneur dans ce portage Switch de Minecraft.

Toujours dans cette mouvance de jeux qui arrivent sur Switch après le reste, on passera très vite sur le cas Monopoly, assez peu intéressant au fond, pour évoquer plutôt Fate/EXTELLA : The Umbral Star, ce musou déjà paru sur PS4 et ici prévu pour le 21 Juillet, tout comme on ne parlera que très vite de Rayman Legends : Definitive Edition (sortie indéterminée en 2017) et de son mode solo pour le Kung Foot (exclusif à la Switch) et de son mode Tournoi tout neuf. Dernier du lot, Payday 2 qui, quatre ans plus tard, arrive chez Nintendo (date exacte indéterminée) avec un contenu de base étoffé comparé aux portages précédents.

Le cas Payday 2 est symptomatique du rapport de Nintendo avec les tiers depuis quelques années : une incompatibilité temporaire qui amène des jeux à sortir bien plus tard chez eux que chez Sony ou Microsoft.

On sent donc que la Switch, au moins dans ses débuts, va s’appuyer sur des jeux qui ont déjà fait leurs preuves par ailleurs pour combler son catalogue, pourtant pas pauvre en titres. Mais à côté de cela, Nintendo tâche d’apporter son propre lot de jeux également, entendu par là des softs qui seront propres à sa console. Je pense notamment à Puyo Puyo Tetris, qui sera donc un puzzle game mêlant les deux concepts évoqués dans son titre, pour une sortie encore totalement indéterminée mais avec une démo d’ores et déjà disponible sur l’eshop de la Switch.
Dans le même genre, Project Mekuru (en attendant son titre définitif) sera un jeu de plateau où 4 joueurs s’affrontent pour le dominer en colorant un maximum de dalles à sa couleur et en expulsant ses adversaires de l’aire de jeu. Assez banal, ce jeu qui sortira cet été pourra sans doute séduire des joueurs plus occasionnels. Mais dans les deux cas, on est clairement dans une optique de titres qui visent à alimenter l’aspect « partage » de la console qui les accueille. Les deux sont clairement vendus comme des titres à amener avec soi pour jouer avec ses amis, comme on jouait autrefois à des jeux de société.

Ce Project Mekuru s’annonce (pardonnez-moi pour le terme) très casu. Mais son apparente banalité ne devrait rien enlever à l’amusement en multi.

Le retrogaming est également à l’honneur avec un catalogue Neo-Geo qui va continuer de gonfler grâce notamment à l’arrivée de Samurai Shodown IV depuis le 13 Avril mais aussi Namco Museum, une compilation réunissant quelques uns des plus grands succès de l’éditeur, de Pac-Man à Dig Dug en passant également par Galaga.
A leurs côtés, THQ Nordic vient également apporter sa pierre à l’édifice avec pas moins de deux nouveaux jeux, le premier étant Sine Mora EX, un shoot ’em up jouable en multijoueurs local compétitif ou coopératif et prévu pour cet été. Le second est Battle Chasers : Nightwar, un RPG au tour par tour également prévu pour cet été.

Après la faillite de THQ, Nordic a fait d’une partie de l’ancien studio une de ses filiales avec THQ Nordic, ce qui a donné lieu à ce shoot ’em up notamment.

Il y a donc, autour des deux têtes de liste, à boire et à manger. Un peu de tout avec de l’intéressant (les projets de THQ Nordic sont prometteurs) et du plus banal (Monopoly, honnêtement…) mais l’important c’est que le catalogue s’étoffe progressivement. D’ici 2018, bien des jeux sont ainsi annoncés et peu à peu dévoilés, sans compter tous les projets dont on entend parler un peu tous les jours mais dans le plus grand mystère. Franchement, pour le moment, tout va bien.

____________________

Ce Nintendo Direct était donc assez intéressant à plus d’un titre. D’abord parce qu’il a permis d’en savoir plus sur ARMS et Splatoon 2 avec deux vidéos un peu plus longues que pour le reste qui auront peut-être réussi à séduire encore plus de joueurs ! Ensuite parce qu’il a apporté la réponse de Nintendo au sujet de la 3DS : elle est toujours là ! Et enfin parce qu’il a confirmé que le catalogue de la Switch va continuer de s’enrichir.
Les signaux envoyés par Nintendo sont donc plutôt bons mais ce ne sont que des signaux et il faut quand même s’interroger sur ce qu’ils ne disent pas. Par exemple, si l’on note une certaine mouvance de jeux japonais (qu’on avait déjà pu remarquer depuis les premières annonces entourant le line up de la Switch), où sont les éditeurs occidentaux ? NIS America est là certes mais où est Ubisoft (en dehors de cet énième portage de Rayman Legends) ? Où sont les EA, les Activision et tous les autres, ceux-là même qui mangent à tous les râteliers ? On nous a promis l’arrivée/le retour des gros éditeurs sur Switch après la désertion Wii U, où sont-ils ?
On n’en est certes qu’aux balbutiements de la vie de cette console mais il sera important de voir ces mastodontes donner l’image de studios qui ont un réel intérêt pour cette machine, en tous cas dans une optique de (re)conquête du grand public. Mario est fédérateur, certes, mais si la Wii U nous a appris un truc, c’est bien que le plombier ne peut pas porter une console sur ses seules épaules. Bien sûr, Breath of the Wild a déjà fait du très bon boulot de ce point de vue-là, de l’excellent même. Mais il ne faut pas que cet engouement ne soit qu’une vague jolie mais temporaire.
Nintendo envoie autant de cartouches que possible depuis que la Switch est sortie et même depuis son annonce en live du Japon mais le grand public sera LA bataille à remporter pour se remettre de l’échec de la Wii U. Aujourd’hui, tout va bien et si je crois profondément au succès sur le long terme de la Switch (j’en ai envie comme jamais), il faut se rendre à l’évidence : tout reste à faire. Et cet E3 2017 sera crucial.

____________________

Résultat du Bingo

Peut mieux faire.

____________________

Revoir le Nintendo Direct

Publicités

7 réflexions sur “Nintendo Direct du 13 Avril 2017 : « ARMS », « Splatoon 2 » et les autres

  1. Attention ! Sine Mora, n’est pas un jeu THQ Nordic. Il ne font que l’éditer. Et a la base ce titre est une création d’une des équipes de Grasshopper Manufacture. Petit projet, non chapeauté par Suda Goichi, mais un shoot em up sympa. Même si le jeu a déjà quelques années dans l’aile.

  2. Les bras m’en tombent ! (T’as trouvé ? Allez t’as trouvé)

    Je retiens les JoyCons (même s’il n’y a pas que les cons qui sont heureux, je le rappelle) pas si bête jaunes, j’aime beaucoup la couleur mais surtout les amis beaux Cloud et Bayonetta que j’attendais depuis bien deux ans et que je vais acheter sans réfléchir, les quatre !

    Niveau jeu rien pour moi…

      • Les jeux de baston très peu pour moi, je n’ai personne avec qui jouer. Splatoon 2 ressemble plus à un 1.5 et vu que j’ai déjà le 1 sur Wii U (qui en plus a encore des joueurs (certes presque que des japonais ( mais ils sont sympas ces japonais)) alors bon.

  3. Pingback: Bilan financier 2016-2017 de Nintendo : le retour du roi ? | Dans mon Eucalyptus perché

  4. Pingback: Nintendo à l’E3 2017 : Entre effets d’annonce et force tranquille | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s