Ciné Sounds n°71 – « Sympathy for the Devil » par les Rolling Stones

J’étais parti pour écrire que Flight était le dernier film en date de Robert Zemeckis mais ç’aurait été oublier The Walk sorti l’année dernier. Enfin là n’est pas la question et revenons-en à ce film sorti pour sa part en 2012 et qui tâchait de mettre en scène l’histoire d’un pilote qui réussissait à poser son avion de ligne en atterrissage forcé mais dont les antécédents d’alcoolique et de drogué vont refaire surface pendant l’enquête sur les circonstances de l’accident, faisant ainsi écho à l’histoire de Robert Piché. Le film en lui-même est plutôt bon malgré quelques faiblesses qui l’empêchent de tenir à 100 % sur la longueur mais brille essentiellement par les interprétations respectives de Denzel Washington, Kelly Reilly et John Goodman. Washington avait d’ailleurs été nommé (sans être néanmoins vainqueur au final) pour ce rôle à l’Oscar du Meilleur Acteur et à ses équivalents aux Golden Globes et aux Satellite Awards.

Denzel Washington et Kelly Reilly forment un très sympathique duo à l'écran.

Denzel Washington et Kelly Reilly forment un très sympathique duo à l’écran.

Du côté de la musique, c’est évidemment Alan Silvestri qui est aux commandes. Je dis « évidemment » car il est le compositeur attitré de Zemeckis depuis 1984 et A la Poursuite du Diamant Vert, une collaboration qui s’est poursuivie avec The Walk justement en 2015. Cela n’empêchera pas l’utilisation dans la bande originale d’une chanson des Rolling Stones : Sympathy for the Devil. Cette dernière (qui est ma préférée du groupe pour l’anecdote), parue en 1968 sur Beggars Banquet, est utilisée ici pour introduire le personnage campé par John Goodman, ce qui ne manque pas de faire un clin d’œil au film Le Témoin du Mal dans lequel Goodman et Washington se partageaient déjà l’affiche et pour lequel cette chanson faisait office de générique de fin. On l’aura également entendu dans Diversion sorti l’an dernier, dans le jeu vidéo Call of Duty : Black Ops ou encore dans la série Sons of Anarchy avec une version interprétée par le groupe Jane’s Addiction.

Les Rolling Stones aux alentours de 1968.

Les Rolling Stones aux alentours de 1968.

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s