Césars 2016 : le palmarès

C’est au cours de la soirée de ce vendredi 26 Février que s’est tenue la 41ème Cérémonie des Césars, quelques semaines après l’annonce des nominations que je vous avait retranscrite sur cette autre page du blog. Une cérémonie que j’avoue ne pas avoir regardé en entier, préférant assister à la défaite du XV de France face à l’impressionnante équipe du Pays de Galles dans le Tournoi des Six Nations. Je me suis donc contenté d’un rapide passage sur Canal+ pendant la mi-temps pour me rendre compte que Florence Foresti faisait apparemment plutôt bien le job (sinon très bien) et de la fin de la soirée (je suis arrivé juste après la remise du César de la Meilleure Adaptation et juste avant que Christine & The Queens ne vienne chanter). L’occasion en tous cas de me rendre compte qu’effectivement, l’humoriste tenait très bien son rôle de Maîtresse de Cérémonie, au Châtelet comme elle aurait été en spectacle, avec une certaine légèreté et de la nonchalance, voilà qui faisait plaisir à voir. Mais enfin passons et je vous propose de retrouver tout de suite l’intégralité du palmarès de ces Césars 2016.

lx7fQRzEiQssKeCWCOm3t0Ww8So

Meilleur Film
Fatima, de Philippe Faucon

Meilleur Réalisateur
Arnaud Desplechin pour Trois Souvenirs de Ma Jeunesse

Meilleur Acteur
Vincent Lindon pour La Loi du Marché

Meilleure Actrice
Catherine Frot pour Marguerite

Meilleur Acteur dans un second rôle
Benoît Magimel pour La Tête Haute

Meilleure Actrice dans un second rôle
Sidse Babett Knudsen pour L’Hermine

Meilleur Espoir masculin
Rod Paradot pour La Tête Haute

Meilleur Espoir féminin
Zita Hanrot pour Fatima

Meilleur Scénario original
Deniz Gamze Ergüven et Alice Winocour pour Mustang

Meilleure Adaptation
Philippe Faucon pour Fatima

Meilleur Film d’animation
Le Petit Prince, de Mark Osborne

Meilleur Film étranger
Birdman, d’Alejandro González Iñárritu

Meilleur Film documentaire
Demain, de Cyril Dion et Mélanie Laurent

Meilleur Premier film
Mustang, de Deniz Gamze Ergüven

Meilleure Photographie
Christophe Offenstein pour Valley of Love

Meilleure Musique
Warren Ellis pour Mustang

Meilleur Son
Marguerite

Meilleur Montage
Mustang

Meilleurs Décors
Marguerite

Meilleurs Costumes
Marguerite

Meilleur Court-Métrage
La Contre-Allée, de Cécile Ducrocq

Meilleur Court-Métrage d’animation
Le Repas Dominical, de Céline Devaux

Des surprises au cours de cette soirée, il y en a eu. La première déjà, c’est Dheepan de Jacques Audiard qui – malgré ses 9 nominations – repart strictement bredouille du Théâtre du Châtelet. Voilà qui est donc venu faire mentir les pronostics qui l’annonçaient vainqueur au Meilleur Film et/ou au Meilleur Réalisateur en raison de sa Palme d’Or cannoise de cette année. En revanche, l’autre film nommé 9 fois, à savoir Mustang de Deniz Gamze Ergüven, repart avec à peu près la moitié des récompenses pour lesquelles ce drame concourait dont le prestigieux Meilleur Premier film ainsi que le Meilleur Scénario original, la Meilleure Musique pour Warren Ellis et enfin le Meilleur Montage. Deux films ici donc qui n’ont pas remporté les deux catégories reines de cette soirée alors que tout le monde ou presque voyait l’un ou l’autre y être consacré. Et finalement non, c’est Fatima qui remporte le César du Meilleur Film et Arnaud Desplechin celui de Meilleur Réalisateur pour Trois Souvenirs de Ma Jeunesse. Ce dernier ne remporte d’ailleurs « que » cet unique César malgré ses 11 nominations et finalement c’est bien Marguerite qui réalise la meilleure opération de la soirée grâce à ses 4 récompenses sur ses 11 nominations pour elle aussi et avec notamment le César de la Meilleure Actrice pour Catherine Frot, son deuxième César après celui de la Meilleure Actrice dans un second rôle pour Un Air de Famille en 1997.

Mais surtout, on notera que ce fut une soirée des premières fois pour pas mal de monde finalement et notamment pour le toujours excellent Vincent Lindon qui, après 33 ans de carrière au cinéma décroche enfin son tout premier César pour son rôle dans La Loi du Marché de Stéphane Brizé. Première fois également pour Benoît Magimel grâce à son rôle d’éducateur dans La Tête Haute d’Emmanuelle Bercot qui a vu également son jeune acteur Rod Paradot auréolé du César du Meilleur Espoir masculin. A noter que l’équivalent féminin fut remis à Zita Hanrot pour Fatima encore une fois qui repart également avec le César de la Meilleure Adaptation. Première fois enfin pour Sidse Babett Knudsen pour L’Hermine, qui était clairement LA seule favorite de cette catégorie.

Pour conclure rapidement, un mot pour rappeler que Le Petit Prince de Mark Osborne a obtenu le César du Meilleur Film d’animation tandis que celui du Meilleur Film étranger a été remis sans grande surprise à Birdman d’Alejandro González Iñárritu.

Enfin auréolé d'un César, Vincent Lindon est le seul acteur avec Gérard Depardieu à avoir réalisé le doublé Prix d'Interprétation cannois + César pour un même rôle.

Enfin auréolé d’un César, Vincent Lindon est le seul acteur avec Gérard Depardieu (pour Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau) à avoir réalisé le doublé Prix d’Interprétation cannois + César pour un même rôle.

Voilà donc pour la liste des vainqueurs de cette 41ème Cérémonie des Césars. Que retenir de cette édition si ce n’est le sacre tant attendu de Vincent Lindon ou la preuve avec Dheepan que moult nominations ne suffisent pas toujours à remporter quoi que ce soit. On retiendra aussi, comme l’a souligné Gilles Lellouche la parité exemplaire dans la catégorie Meilleur Réalisateur (enfin Meilleure Réalisation mais j’ai toujours tendance à déformé l’intitulé…) où 3 femmes étaient représentées sur 7 candidats : Emmanuelle Bercot, Maïwenn (d’ailleurs Mon Roi n’a rien eu non plus) et Deniz Gamze Ergüven. Prochaine étape maintenant, les Oscars où cette dernière représentera d’ailleurs la France avec Mustang. La cérémonie aura lieu (pour nous) dans la nuit de dimanche à lundi et je vous publierai l’ensemble des résultats sur le blog dans la journée de lundi.

Publicités

Une réflexion sur “Césars 2016 : le palmarès

  1. Pingback: Oscars 2016 : le palmarès | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s