Gamer Tag : Confessions d’un Koala

Sollicité par l’ami Peb (blog hautement recommandable, allez-y si vous ne l’avez jamais fait) puis par Cinemax (lui aussi il faut aller lire), je vais à mon tour participer à cette petite série d’articles que j’ai vus fleurir sur les blogs de mes camarades : le Gamer Tag. Le principe est bête comme chou : quelques questions, quelques réponses. L’objectif est de connaître un peu mieux le joueur qui se cache derrière le blogueur. Une idée très sympathique (et je vais répéter ce que j’ai déjà dit ailleurs) car je trouve qu’il est très appréciable de découvrir un peu ces gens qui sont un peu plus que des avatars mais que l’on connait si peu pourtant. Parfois surprenant, les Gamer Tags que j’ai lus jusqu’ici m’ont en tous cas donné l’impression qu’il existe une réelle communauté autour de nos petits blogs – bien humbles dans l’immense internet – et ça fait plaisir à voir ! Enfin bref, Peb a posé la lampe de bureau devant moi et m’aveugle avec cette lumière. « Nous avons les moyens de te faire parler » qu’il me dit… Fort bien, passons aux aveux.

A quels jeux joues-tu le plus en ce moment ?

Eh bien après en avoir fini avec Arkham Knight – qui est le dernier jeu terminé en date chez moi – je navigue de jeux en jeux. Si Forza Horizon 2 est ma principale occupation, il faut également mentionner Pokémon – Argent SoulSilver que j’ai relancé sur une envie subite. Mais néanmoins, le jeu de voitures de la Xbox One est celui qui prend le plus de temps actuellement sur mes sessions gaming. Et pourtant, je suis à l’origine loin d’être un fondu de ce genre de jeux. Moi je suis plutôt action/aventure pour tout dire. Mais après m’être laissé séduire par le Need for Speed : Most Wanted U de mon frère, je me suis également laissé embarqué par Forza. Mais il était à 5€ aussi, je n’allais quand même pas rater cette belle occasion ! Et c’eût été dommage d’ailleurs car si le jeu fera prochainement l’objet d’un autre article sur le blog, sachez déjà que j’y prends un plaisir fou. Entre ces courses – dont certaines sont parfaitement démentes -, ces décors somptueux et surtout toutes ces voitures dont certaines sont de véritables pépites, je trouve ici tout un panel d’activités qui me fait bien plaisir. Mais je crois tout de même que c’est sur la customisation des véhicules que je passe le plus de temps. Entre ma Camaro SS de 1969 à l’esprit Mad Max, ma Mini sauce Mr. Bean ou mon Combi Volkswagen rouge et jaune, je me fais une petite collection plutôt sympa. Bref, une bonne surprise. Quant à Pokémon, je le disais, ça s’est fait sur un coup de tête. J’étais tranquillement installé et puis là, une petite voix dans ma caboche : « Joue à SoulSilver » . Et comme je suis pas du genre pénible, je l’ai fait quoi.

C'est du bon. Du très bon même.

C’est du bon. Du très bon même.

A quels jeux vidéo jouais-tu quand tu étais enfant ?

La réponse est en quelque sorte dans la précédente puisque, en gamin des 90’s que je suis, j’ai passé énormément de temps sur la saga à bestioles de Game Freak ! De la versions Bleue (Team Tortank sacrebleu !) au tout récent Saphir Alpha – et en attendant les prochains opus – c’est une série qui ne m’a jamais quitté. Jamais définitivement en tous cas. J’ai écumé tout Kanto et tout Johto durant mes années de primaire et de début de collège. Pokémon est donc sans doute le monolithe vidéoludique de ma jeunesse, l’irremplaçable pilier qui a soutenu mes premières années de joueur. Mais il ne faut évidemment pas oublier de mentionner la Nintendo 64 et son Super Mario 64, son Mario Kart 64 ou encore son Super Smash Bros, premier du nom ! Il faut également citer celui qui fut mon tout premier jeu, à savoir le Lucky Luke d’Infogrames, adaptation très sympathique de la BD de Morris et Goscinny que je conserve jalousement chez moi et à laquelle je rejoue toujours avec énormément de plaisir.

Evidemment que tu prends Carapuce !

Evidemment que tu prends Carapuce !

Quel est ton top 3 de jeux vidéo ?

C’est la question – quel que soit le domaine concerné – qui fait toujours mal ça. Ne sélectionner que trois jeux pour les poser sur le dessus du panier ? Non mais rendez-vous compte de la difficulté de la chose ! Je vais néanmoins tâcher de faire un effort pour vous en tirer trois… Hmmm… Voyons-voir… Bon déjà je pense qu’on peux poser d’office Majora’s Mask et Ocarina of Time ensemble sur la première marche du podium. Sans exagérer, ce sont sans doute les jeux qui ont le plus marqué mon parcours de joueur. Faisant de moi un fan de la série The Legend of Zelda, ces deux épisodes Nintendo 64 sont des incontournables de ma ludothèque que je recommande encore et toujours à qui veut bien l’entendre ! C’est un univers que j’adore, un gameplay hautement maîtrisé, des pièces maîtresses pour leur époque et qui ont donné de nombreuses leçons à l’industrie du jeu vidéo. C’était d’ailleurs avec une joie immense que j’ai accueilli les remakes sur 3DS de ces deux jeux.

Ocarina of Time et Majora's Mask se sont imposés comme des fondations essentielles pour la série.

Ocarina of Time et Majora’s Mask se sont imposés comme des fondations essentielles pour la série.

Il reste maintenant à occuper les deux autres marches du podium… Je me tourne vers mes jeux pour voir lesquels peuvent prétendre à ces places et tous mes regardent avec de grands yeux suppliants. Il n’y a guère que Superman 64 qui reste dans son coin et qui grommelle tristement « De toute façon, moi, personne ne m’aime… Monde de merde… » et il me fait de la peine le pauvre bougre. Oh mais attendez, que vois-je là ? Une bagarre ? Entre Super Mario 64 et Banjo-Kazooie (encouragé juste à côté par Banjo-Tooie) ? Mais c’est bien sûr ! Désolé Mario mais le duo formé par l’ours et l’oiseau l’emporte. Puisant toutes ses fondations dans le premier Super Mario en 3D (lequel était très bon, ne nous mentons pas), Banjo-Kazooie a su surpasser le maître/pionnier en proposant un jeu qui se veut aussi solide que le premier sur le plan du gameplay et des graphismes (pour l’époque évidemment) mais qui le surclasse en usant d’un univers haut en couleur et – c’est un atout indéniable pour moi – d’un humour absolument dingue ! Qu’est-ce que j’ai regretté de voir la licence partir chez Microsoft ensuite… Mais Banjo-Kazooie et Banjo-Tooie restent toujours des jeux marquants à mes yeux, bien plus que l’aventure du plombier à la moustache (mais je t’aime aussi Mario, TMTC comme disent les jeunes).

J'ai subitement l'envie de me les refaire au plus vite.

J’ai subitement l’envie de me les refaire au plus vite.

Allez, encore un petit effort et je tiens mon numéro trois. Réfléchis, réfléchis, réfléchis (le premier qui dit « cerveau en éruption » se prend un blâme, vous êtes prévenus)… La cartouche de Pokémon Bleu est juste là et me dit : « Allez déconne pas mec, c’est moi quand même ! C’est FORCEMENT moi ! » . Et je l’entends. Je sais bien tout ce que je ressens pour ce jeu (on vient d’en parler en plus). Juste à côté Metal Gear Solid me lance des clins d’œil appuyés tandis que les Assassin’s Creed hurlent au loin « Allez, on sait que tu nous aimes bien quand même, fais pas le con ! » . Tant pis, dans la vie on ne peut pas satisfaire tout le monde et je ne peux pas renier ma jeunesse. C’est donc Pokémon Bleu qui va s’imposer sur la troisième marche du podium. Mais que voulez-vous ? J’ai vécu tellement de trucs avec ce jeu moi ! J’avais même réussi à imposer le respect dans la cour de récré grâce à mon Tortank niveau 100 (et comme j’étais pas très foot, c’était pas gagné croyez-moi…). Ce même Tortank qui a navigué de cartouches en cartouches autant qu’il a pu pour aller dépanner mes petits camarades. Et puis cette version Bleue était une telle réussite ! Un jeu d’aventure complet selon moi, riche en un contenu que j’ai de plus en plus apprécié avec le temps (et avec ma capacité à y découvrir les multiples niveaux de lecture qui s’y cachent).

Quelle est ta dernière découverte ?

Comme ça j’aurais pu répondre Splatoon ou – dans un autre registre et plus généralement – les jeux de voitures pour les raisons évoquées précédemment. Mais je vais plutôt répondre : un monde au-delà de Nintendo. Car non, depuis que je suis tout petit, je ne suis jamais allé voir ailleurs. Enfin tâchons quand même d’être plus explicite. Fut un temps j’ai tâté chez Sega avec la Megadrive et la Master System mais ces consoles n’étaient pas les miennes et je ne les ai pas gardées évidemment. Sony n’a fait qu’une arrivée très récente chez moi (2013) avec une PS1 trouvée en vide-grenier. Quant à Microsoft, il aura fallu attendre un concours cette année pour obtenir une Xbox One. En dehors de cela, j’ai fait mes classes chez Nintendo pour l’essentiel. Game Boy (Pocket, Color, Advance), N64, GameCube, Wii, DS, 3DS, Wii U, NX (non elle n’est pas sortie mais elle finira forcément chez moi alors autant la mettre tout de suite dans le lot hein)… Je suis passé par toutes ces machines et c’est avec elles que j’ai découvert le jeu vidéo, que je m’y suis intéressé de près. Un héritage lié à mes parents qui ont fait le choix de m’offrir la plupart de ces consoles d’abord parce que Nintendo fut un gage de qualité qui a été déterminant dans leur choix et ensuite parce que je m’y suis fortement attaché, mais également parce qu’il faut savoir faire avec ce que l’on peut se permettre d’avoir quand on est plutôt limité financièrement parlant. Je ne me plains pas hein et je m’amuse très bien avec ma Wii U et ma 3DS actuellement mais il faut bien dire les choses comme elles sont. En conséquent, ma dernière véritable découverte c’est vraiment d’explorer les autres constructeurs et plus particulièrement Microsoft. Car si je touche à Sony en récoltant ce que je peux en vide-grenier pour ma PS1, c’est bien avec la Xbox One que je vais le plus faire varier ma ludothèque. D’autant que je déménage fin Août et que je ne pourrais hélas pas emmener la Wii U avec moi pour le moment… Je me lance finalement dans un champ très vaste, comme si j’étais jusque là toujours resté dans ce petit village que j’aime tant mais que je me décidais à partir vers de nouveaux horizons. Alors évidemment je ne suis pas un ignare et je connais bien ce qui se fait chez les autres mais j’ai enfin la possibilité d’y toucher du plus près possible. A moi le plaisir d’explorer de nouvelles licences jusqu’ici fermée à mon microcosme made in Nintendo. Et c’est un voyage qui s’annonce palpitant !

C'est clairement l'une des meilleures choses qui pouvait arriver au joueur que je suis.

C’est clairement l’une des meilleures choses qui pouvait arriver au joueur que je suis.

Dans quel jeu aurais-tu aimé avoir un rôle ?

Mais…vous voulez ma peau ou quoi ? D’abord je dois vous retenir trois jeux pour dire lesquels je préfère et maintenant vous voulez que ne cite QU’UN SEUL JEU dans lequel j’aurais aimé avoir un rôle ? Oh là là !! Mais j’aurais voulu être partout ! J’aurais voulu fouler les Goombas du pied avec Mario, défaire le maléfique Ganondorf avec Link, faire la Révolution avec Connor puis Arno, devenir une rock star dans Guitar Hero ou même un Beatle dans l’opus de Rock Band qui fut consacré au groupe ! On dit souvent qu’on joue aux jeux vidéo non pas parce qu’on n’a pas de vie mais parce qu’on a choisi d’en avoir plusieurs et c’est un fait avéré mais de là à ne choisir qu’une seule de ces vies, il y a toute une réflexion qui s’impose… Etre dresseur dans Pokémon ? Chasseur de primes dans Metroid ? Difficile à dire… Vous ne me voyez pas là mais dites-vous bien que j’ai les coudes posés sur la table, la tête entre les mains et que je réfléchis autant que je le peux. J’aurais aussi pu vouloir être un simple villageois dans Animal Crossing ou James Bond dans Nightfire. Et pourquoi pas un acolyte de Snake dans Metal Gear Solid ? Ou tout bonnement un joueur de foot dans FIFA ? Un sorcier dans les jeux tirés de Harry Potter ou un as du volant dans Mario Kart, ça ne m’aurait pas déplu non plus. Oh et puis, c’est une évidence : j’ai toujours rêvé de devenir dresseur Pokémon. Oui je sais, on tourne un peu toujours autour de la même chose au final mais je n’y peux rien. Ces jeux ont tellement bercé mon enfance et enflammé mon imagination ! Je suis un voyageur dans l’âme en plus, un baroudeur. Alors prendre la route pour partir à la découverte du monde, quelle riche idée ! Rencontrer d’autres dresseurs, les combattre ou m’en faire des amis et alliés, affronter les Champions et la Ligue, capturer tous les Pokémon… Evidemment que c’est ce que j’aurais voulu si j’avais été un personnage de pixels ! Oh et dans l’idéal, j’aurais aimé que ce soit dans les versions Or ou Argent, histoire d’avoir deux régions à explorer (et quelles régions !).

Ce combat dantesque doit être génial à vivre en vrai !

Ce combat dantesque doit être génial à vivre en vrai !

Quelles consoles possèdes-tu ?

Ah vous voyez que vous pouvez faire des questions simples ! Non mais.
Si je ne me trompe pas, cohabitent actuellement à la maison, une DS de première génération, un DS Lite, une 3DS, une Game Boy Advance, une GameCube, une Nintendo 64, une PS1, une Wii, une Wii U et une Xbox One. De quoi s’amuser ! Mais avec cette question, je pense irrémédiablement aux consoles que je ne possède pas. Et il y en a quelques unes que j’aimerais pourtant follement avoir. La NES et la Super NES sont en tête de liste, ne serait-ce que pour pouvoir dire que j’ai eu toutes les consoles de Nintendo. La PS2 et la PS3 pour me faire quelques excellentes pépites à côté desquelles je suis passé à l’époque bien malgré moi. Une PS4 également serait la bienvenue, surtout depuis que j’ai vu le trailer de Horizon: Zero Down lors du dernier E3. Et puis la Master System et la Megadrive afin de renouer avec quelques souvenirs d’enfance (AladdinLe Roi Lion, vous me manquez…).

Ce jeu ! <3

Ce jeu ! ❤

Es-tu davantage PC ou consoles ?

Console, à 99,99 %. C’est principalement dû à mon vécu de joueur, lequel s’est essentiellement déroulé sur ces supports. Mais il faut bien dire aussi que si je n’y suis pas récalcitrant, j’ai tout de même du mal avec le PC pour jouer. D’abord parce que je n’ai jamais eu la chance d’avoir un ordinateur de haute performance qui me permette de faire tourner des jeux avec des capacités de dingue mais aussi et surtout parce que – désolé les PCistes – je trouve ça très inconfortable. Alors oui, j’imagine qu’avec un bon siège et un ordi aux petits oignons, c’est formidable. Mais il n’empêche que je n’aime pas rester comme ça devant le bureau pour jouer (un canapé les mecs, tellement au-delà du confort) et que – véridique – jouer sur PC me donne des migraines. Je ne me l’explique pas plus que vous ne devez le comprendre mais il est effectivement constaté que je ressors régulièrement de mes sessions PC avec des maux de tête à n’en plus finir. De quoi cela vient ? Aucune idée… Mais cela ne m’empêche pas d’aller profiter de quelques jeux sur ce support, évidemment. Quand on aime…

Oui, voilà, Aaron Paul illustre parfaitement mon point de vue sur la question.

Oui, voilà, Aaron Paul illustre parfaitement mon point de vue sur la question.

Préfères-tu jouer seul ou entre amis ?

J’aime autant l’un que l’autre. Ce ne sont finalement pas les mêmes expériences. En solo, je m’imprègne plus largement de l’ambiance du jeu, de son histoire et je me laisse entièrement absorber par son univers afin d’en faire une aventure qui soit la plus agréable possible. Je tâche de m’identifier au héros, de profiter des différentes missions ou des mondes ouverts, quitte à prendre tout mon temps. Avec des amis en revanche, c’est différent. Il y a surtout le plaisir de partager un moment de jeu qui s’impose. Généralement mes parties en compagnie de mes amis ou de mon frère laissent une plus grande place au fun. Ça déconne, ça rigole, ça se fait des sales coups et ça s’insulte. Ce sont deux approches très différentes et l’une comme l’autre me conviennent amplement. Elles se complètent même d’un certain point de vue, ma façon de vivre mes sessions solo et mes parties en multi permettant de toucher à deux aspects du jeu vidéo : l’un plus basé sur l’amusement pur et dur et l’autre plus intéressé par le jeu en tant que vecteur de narration et de développement d’un univers.

Quel est le jeu sur lequel tu as passé le plus de temps ?

Oh, bonne question. Comme ça, je sais que j’ai dépassé les 430h et des poussières sur Pokémon Diamant mais je ne sais pas trop si j’ai fait beaucoup plus sur d’autres jeux. En fait ça m’étonnerait énormément. C’est surprenant d’ailleurs parce que Diamant n’est pas si exceptionnel que ça. Oh ça reste un bon jeu mais ce n’est pourtant pas le meilleur de la série. Au fond je crois que si j’y ai passé autant de temps c’est parce que c’était le premier à me donner la possibilité de faire un 100 % dans Pokémon sans problème grâce à la GTS (les échanges par Wi-Fi pour ceux qui ne connaissent pas). Du coup j’ai complété le Pokédex quoi. Après je ne sais pas si c’est celui sur lequel j’ai effectivement passé le plus de temps ou non mais il me semble peu envisageable que ce ne soit pas le cas. Quoique je me demande combien de temps j’ai pu passer sur Animal Crossing – Wild World sur DS. Ça devait être pas loin de « faramineux » ou quelque chose dans le style. Oh et Assassin’s Creed III aussi. Si j’ai assez vite expédié le premier run, j’en ai fait un deuxième où j’ai cherché à tout faire (sans y arriver pour autant, la lassitude et d’autres jeux étant venus m’interrompre) puis un troisième dont la durée se situait quelque part entre le premier et le deuxième. Mais en y repensant maintenant, je me dis que ça ne devait pas représenter un si gros nombre d’heures finalement…

Pour une fois que je pouvais vraiment tous les attraper, je n'allais pas me priver !

Pour une fois que je pouvais vraiment tous les attraper, je n’allais pas me priver !

Quel est le jeu que tu souhaites bientôt t’offrir ?

Ça c’est facile puisqu’il est déjà précommandé et il s’agit – comme pour beaucoup de monde je crois – de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Un jeu que j’attends impatiemment, surtout depuis que j’ai fini Ground Zeroes, son prologue. Et pourtant je connais assez peu la série car hormis GZ et le tout premier MGS, je n’ai jamais touché à rien d’autre venant d’Hideo Kojima. Mais MGS m’a tellement séduit et GZ m’a si bien venu The Phantom Pain que je ne pouvais pas ne pas prendre ce jeu. Pour l’anecdote, j’ai choisi l’édition avec steelbook. Donc c’est bien celui-ci qui est le prochain sur ma liste. Après, il y a plusieurs autres jeux que j’aimerais bien m’offrir dont Codename STEAM sur 3DS que j’avais prévu de prendre mais qui a été zappé pour diverses raisons. Je pense aussi au prochain Fire Emblem et à tout plein d’autres jeux vus pendant l’E3 notamment. Mais je vous épargne la liste, ça serait un peu long.

Dire que j'ai hâte est un doux euphémisme.

Dire que j’ai hâte est un doux euphémisme.

Et voilà pour ma participation au Gamer Tag ! Merci à Peb de m’avoir nommé. Quant à moi, je vois que je dois désormais choisir à mon tour quelques futurs participants. Je vais donc désigner un blogueur passionné que j’ai toujours énormément apprécié, à savoir SerialButcher et ce bon camarade qu’est ThomThom Pilgrim (ça le forcera à écrire sur son blog, ce qui ne peut être qu’une bonne chose !).
Voilà, je vous laisse sur cet article car en ce vendredi je prends une petite semaine qui marquera la pause estivale du blog. Je vous quitte donc quelques jours, histoire d’aller prendre un peu l’air ailleurs et on se retrouve vers le 3 ou 4 Août (à peu près hein) !

Publicités

4 réflexions sur “Gamer Tag : Confessions d’un Koala

  1. Pingback: Christmas Tag | Dans mon Eucalyptus perché

  2. Pingback: Liebster Award : le tag au nom compliqué | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s