La brocante du dimanche – Edition du 21 Juin 2015

Fichtre, voilà une rubrique dans laquelle j’aimerais bien publier plus souvent ! Mais, que voulez-vous, les brocantes et autres vide-greniers dans les environs de mon eucalyptus sont loin d’être les plus intéressants du monde et bien que j’en fasse régulièrement, je repars le plus souvent bredouille et agacé par les prix pratiqués par la plupart des vendeurs qui veulent te lâcher un piètre jeu PS1 à 15€ minimum. Faut pas déconner quand même ! Enfin bref, il y a au moins une occasion par an de se faire plaisir et elle s’est déroulée dimanche dernier. En effet, c’était ce week-end que se tenait le 11ème Broc’n’Roll organisé au centre culturel John Lennon de Limoges, haut lieu des rencontres musicales underground parfois, rock le plus souvent.

L’occasion était donc donnée pour mon frangin et moi-même de compléter nos collections de vinyles. Car, pour ceux qui l’ignorent, c’est bien de cela qu’il est question, le Broc’n’Roll étant un rassemblement de disquaires venus écouler leurs stocks de 33 et 45 tours. Il y a de tout musicalement parlant, du rock à la pop en passant par la soul ou la chanson française ; de Johnny Hallyday à Anvil avec un petit détour chez Abba, ZZ Top, Motörhead ou Otis Redding. Enfin vous voyez le tableau. Cette année, toujours autant d’exposants mais un choix tout de même réduit comparé aux années précédentes, les étals étant bien moins étendus que dans mes souvenirs. Peut-être tout ceci est-il lié mais il faut bien dire qu’il n’y avait pas foule non plus. Je ne crois pas qu’on ait été plus d’une cinquantaine le temps que nous sommes resté mon frère et moi. Et les vendeurs ne cachaient d’ailleurs pas que c’était très calme.

Mais là n’est pas la question du jour. Le fait est que plusieurs petites choses ont été trouvées dans le lot des milliers de vinyles qui attendaient là. Voyez plutôt.

Trois 33 tours et 2 45 tours, un lot de qualité !

Trois 33 tours et deux 45 tours, un lot de qualité ! Pas comme la photo…

Parmi ces trouvailles tout d’abord, un 45 tours assez inattendu, déniché entre un single de je ne sais plus qui et un disque des Muppets : un extrait de la bande originale de Star Wars, premier du nom. Original de 1977, le disque porte d’ailleurs le titre du film tel qu’il était à l’époque en France, à savoir La Guerre des Etoiles. Sur ce 45 tours, deux titres de John Williams évidemment : le cultissime Main Title en face Amais aussi Cantina Band de l’autre côté, ce morceau que l’on entend dans la cantina de Mos Eisley lorsque Luke et Obi-Wan vont rencontrer pour la toute première fois Han Solo et Chewbacca. Le disque crépite un peu mais le son reste tout à fait honorable quand même, en particulier la festive face B.

DSC_0043

Un disque qui rejoint donc mon seul et unique autre 45 tours tiré d’une bande original, à savoir Chi Mai/Le Vent, Le Cri d’Ennio Morricone pour le film Le Professionnel.

Puisque nous sommes dans les disque à deux titres, finissons-en tout de suite avec ce deuxième 45 tours, lui également tiré de l’OST d’un film. Il s’agit cette fois-ci de Sacco et Vanzetti, film de Giuliano Montaldo sorti en 1971 et inspiré de l’affaire du même nom impliquant deux anarchistes italiens dans les années 1920. La musique est signée Ennio Morricone mais avec des paroles et la voix de Joan Baez, ce qui n’est pas commun. Deux titres donc sur ce disque avec en face A La Ballata di Sacco e Vanzetti mais aussi et surtout l’inoubliable face B qu’est Here’s to You. Chanson culte du répertoire des deux artistes, elle est un hommage aux deux anarchistes (je vous invite à lire ceci pour vous faire un avis sur la question si cela vous intéresse). Au-delà de ça, le morceau a été utilisé notamment dans La Vie Aquatique de Wes Anderson mais également dans les jeux vidéo Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriot et Metal Gear Solid V : Ground Zeroes. Je ne résiste d’ailleurs pas à l’envie de vous glisser la chanson ici.

DSC_0044

Là encore un original de 1971. La pochette a un peu été marquée par le temps mais le disque est en excellent état.

Vient maintenant le tour des 33 tours ! Trois prises dans ce lot donc avec tout d’abord Flowers des Rolling Stones. J’avoue avoir hésité avant de le prendre puisqu’à ses côtés trônait le fameux Let It Bleed. Il s’agissait donc de faire un choix. J’ai finalement préféré prendre celui-ci, tout simplement pour les chansons qu’il comprend : Ruby TuesdayHave You Seen Your Mother Baby Standing in the Shadow?Let’s Spend the Night Together… Et puis comme je préfère la période des Stones où Brian Jones était réellement dans le groupe (pas comme sur Let it Bleed où il n’apparaît que sporadiquement…), je me suis dit qu’il valait mieux que je parte avec Flowers. Et j’ai bien fait. L’album est un excellent opus du groupe (on en reparlera un jour sur le blog) et le disque est de très bonne qualité, on pourrait même dire qu’il est neuf. Je n’arrive cependant pas à le dater mais il apparaît clairement qu’il ne s’agit pas d’un original de 1967. Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’un pressage américain et non britannique (le disque vient de London Records et non de Decca, lequel se charge de la distribution en Europe tandis que le second est à l’international) et sans doute est-ce plutôt une réédition de 1986. A confirmer cependant.

Sans doute ma prise favorite de ce dimanche.

Sans doute ma prise favorite de ce dimanche.

Les deux disques suivants ont été dénichés par mon frère. Le premier est Still, de Joy Division. Il ne s’agit pas d’un album à proprement parler mais d’une compilation sortie après la dissolution du groupe (laquelle fut consécutive au suicide de son chanteur Ian Curtis) en 1981. Contrairement à Flowers il s’agit bien cette fois-ci d’un original et si la pochette est un peu tâchée à l’intérieur, rien ne transparaît sur l’extérieur et les deux disques sont en très bon état. Car c’est bien sur deux vinyles que sont réparties les 21 chansons de cette compilation qui regroupe des tubes tels que Transmission ou Disorder mais aussi des morceaux absents des deux uniques albums studio officiels du groupe tels que Ceremony (qui deviendra par la suite un des titres les plus connus de New Order, nouveau combo formé par les quatre membres restant de Joy Division après la mort de Curtis) ou une version live du titre de Velvet Underground Sister Ray. Et histoire de ponctuer cet article, je vous laisse écouter Transmission.

Les pressages les plus récents présentent, paraît-il, une meilleure qualité sonore, notamment sur Ceremony que certains jugent inaudible sur cette version de 1981.

Les pressages les plus récents présentent paraît-il,une meilleure qualité sonore, notamment sur Ceremony que certains jugent inaudible sur cette version de 1981.

Et enfin, last but not least, voilà l’ultime prise de cette session : The Clash. Le tout premier album du groupe punk dans sa version UK (et non US, sur laquelle je m’étais basé pour choisir les morceaux présents dans cet article) est une pièce difficile à trouver. A noter que nous avions également trouvé dans le Broc’n’Roll la version de l’album avec une pochette bleue et non verte. Il s’agit dans ce cas-là de la version canadienne du disque mais il était hors de portée pour nos maigres moyens. Pour en revenir à ce disque-ci, nous y trouverons plusieurs morceaux qui ne figurent pas sur sa version américaine, édulcorée : DenyProtex Blues et Cheat. En revanche, les chansons Complete Control et (White Man) In Hammersmith Palais en sont absentes. En ce qui concerne l’état du disque, il est une fois de plus excellent, à l’image de sa pochette et l’on pourrait avoir du mal à croire que le tout date de 1977.

Avec The Clash, mon frère a réussi à recomposer l'essentiel de la discographie des Clash en vinyle. Il ne lui manque plus (comme album officiel) que Cut the Crap mais cet opus a été renié par l'intégralité des membres du groupe a posteriori.

Avec The Clash, mon frère a réussi à recomposer l’essentiel de la discographie des Clash en vinyle. Il ne lui manque plus (comme album officiel) que Cut the Crap mais cet opus a été renié par l’intégralité des membres du groupe a posteriori.

Je crois qu’on s’en est finalement bien sorti pour ce coup-ci, avec des disques d’excellente qualité pour un budget dont on n’a même pas atteint le plafond. Je suis un peu déçu cependant d’être passé à côté de quelques pépites mais le problème avec les vinyles c’est qu’ils peuvent rapidement atteindre des prix colossaux. Je pense notamment à cet import américain de l’album Ballbreaker d’AC/DC (1996) proposé pour la modique somme de 100€ ou à cet autre album des Stones vendu à 90€… Autre petite déception, être passé à côté de Get Yer Ya-Ya’s Out! (toujours des Rolling Stones) sur lequel figurent pourtant trois de mes morceaux favoris du groupe (Honky Tonk WomenSympathy for the Devil et Jumpin’ Jack Flash). Enfin, on ne peut pas tout avoir !

Publicités

2 réflexions sur “La brocante du dimanche – Edition du 21 Juin 2015

  1. C’est cool cette brocante à vinyle. On a en une à Bordeaux mais en fait c’est uniquement les disquaires du coin qui viennent, et il faut payer 5 ou 10 euros pour rentrer, donc autant te dire que les prix à l’intérieur sont très cher, ça ne vaut pas le coup! En tout cas je t’envi sacrément quand à Here’s To You, que j’ai découvert dans Ground Zeroes. J’adore ce morceau et c’est une belle prise. Le pressage original de Joy Division aussi (idem pour les clash). C’est marrant par contre, contrairement à toi je préfère largement les Stones à partir du moment ou Bryan Jones n’est plus vraiment là 😉

    • Ici aussi ce sont des pros mais certains viennent d’assez loin parfois. Reste que l’entrée est gratuite contrairement à celle que tu évoques. C’est dommage d’ailleurs qu’elle soit payante celle-là, déjà que les vinyles ne sont pas donnés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s