Ciné Sounds n°56 – « Magic Bus » par The Who

Jerry Maguire est un film de Cameron Crowe sorti en 1997. Troisième film du cinéaste, il mettait en scène Tom Cruise dans le rôle de Jerry Maguire, un agent de stars du sport qui décide de voir son métier sous un autre jour afin de privilégier l’humain à l’argent, lequel est accusé par ce même Jerry d’ôter tout sens à son métier. Si ce film met en scène un Tom Cruise déjà bien installé dans le paysage cinématographique international, il s’agit du premier long-métrage d’ampleur pour Renée Zellweger, bien avant son rôle d’Irène dans Fous d’Irène des frères Farrelly puis de Bridget Jones dans Le Journal de Bridget Jones, qui lui apportera la consécration. Les deux comédiens forment d’ailleurs un couple intéressant à observer mais qui souffre à mon sens d’un film inégal qui sait faire preuve de vrais élans d’intelligence mais qui n’arrive pas à esquiver certains écueils trop souvent observés dans les œuvres mettant en scène un couple qui ne se présente pas comme tel. Quelque part entre la comédie dramatique et la rom-comJerry Maguire se laisse tout de même regarder.

Certaines scènes valent le détour et notamment celle où Jerry tente de convaincre Rod Tdiwell (Cuba Gooding Jr.) de la garder comme agent.

Certaines scènes valent le détour et notamment celle où Jerry tente de convaincre Rod Tdiwell (Cuba Gooding Jr.) de la garder comme agent.

Côté bande originale, c’est à Nancy Wilson qu’il revient de composer cette dernière. Epouse de Cameron Crowe et guitariste du groupe Heart, elle se retrouve ici accompagné d’un autre fameux musicien : Pete Townshend. L’indéboulonnable guitariste des Who est d’ailleurs également présent dans cette BO avec son groupe puisque deux de leurs chansons sont utilisées : Magic Bus et Gettin’ in Tune. On pourra également entendre des morceaux d’Elvis, de Neil Young, de Paul McCartney ou encore de Bob Dylan. Mais c’est sur Magic Bus que j’ai jeté mon dévolu aujourd’hui. Ce morceau nous vient de la compilation Meaty Beaty Big and Bouncy (1971) après une première édition en single en 1968 à laquelle fut préférée (en terme de communication) le culte My Generation.

Les Who en 1968.

Les Who en 1968.

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s