TFGA n°2 – « A fond les manettes »

Aujourd’hui, nous sommes le 20 Février ! C’est donc le jour où est lancée l’édition de ce mois des TFGA, toujours sous l’égide bienveillante d’Alex Effect. Après avoir donné mon TFGA des femmes du jeu vidéo le mois dernier, je me lance une deuxième fois dans l’aventure et vais donc vous proposer mon classement, en accord avec le thème de ce mois de Février. Je m’apprête donc à vous révéler mon Top 5 des manettes que j’apprécie le plus.
Au passage, j’ai cherché à vérifier le nom officiel de toutes les manettes présentes dans ce classement et je n’en ai trouvé aucun pour certaines. Etant donné qu’il est possible que je sois passé à côté, vous seriez gentils de me le dire si c’est bien le cas.

Logo-TFGA_cadre

N°5 : DualShock (PlayStation)

A l'instar de Super Mario, la DualShock est très largement connue au-delà de la seule sphère des joueurs.

A l’instar de Super Mario, la DualShock est très largement connue au-delà de la seule sphère des joueurs.

La DualShock n’est évidemment plus à présenter. Depuis qu’est sortie la PlayStation première du nom, son emblématique manette a su acquérir un tel renom que, si l’on devait faire un drapeau pour le pays des gamers, elle figurerait sans aucun doute dessus. D’abord dénuée de sticks analogiques, la manette de la PS1 bénéficie en 1997 d’une refonte finalement aussi légère qu’importante. Tirant les leçons du succès flamboyant de la manette de la Nintendo 64, sortie un an plus, la toute nouvelle DualShock propose à son tour la possibilité de jouer avec un stick analogique, rendant bien plus agréables les déplacements de son personnage dans des jeux comme Metal Gear Solid. Enfin, « un stick »… Deux sticks, rien que ça ! Là où Nintendo utilisait les quatre boutons C de sa N64 pour jouer sur les angles de caméra (et encore, des jeux comme Ocarina of Time et Majora’s Mask n’en bénéficient pas), Sony va plus loin. Tout comme la firme nippone a l’idée d’intégrer les vibrations directement dans la DualShock alors que, sur N64, une extension à brancher sur la manette était nécessaire. Et c’est pour ça que, après mûre réflexion, c’est la DualShock qui prend cette cinquième place et non la manette de la Nintendo 64 : parce que si cette dernière a su être la novatrice, la DualShock est allée plus loin.

N°4 : Wii U Pro Controller

Petit conseil : contrairement au GamePad de la Wii U, ne remettez pas systématiquement le Pro Controller en charge après l'avoir utilisé. Si le GamePad supporte ça, le Pro Controller non. Ça a flingué le mien... Après l'expiration de la garantie, bien entendu.

Petit conseil : contrairement au GamePad de la Wii U, ne remettez pas systématiquement le Pro Controller en charge après l’avoir utilisé. Si le GamePad supporte ça, le Pro Controller non. Ça a flingué le mien…
Après l’expiration de la garantie, bien entendu.

Alors que je n’avais pas cédé aux avances du Pro Controller de la Wii, l’édition prévue pour la Wii U est tout de même venue rejoindre mes rangs. Et quelle bonne idée nous avons eue ce jour là ! Oui, « nous », car c’était un achat à deux avec mon frangin mais là n’est pas la question. Le Pro Controller de la Wii U est une manette dont la ressemblance avec celle de la Xbox 360 est frappante, au détail près de ces sticks placés au même niveau tandis que les boutons A/B/X/Y sont situés plus bas. Cela m’a d’abord paru assez bizarre et j’ai à de nombreuses reprises appuyé sur le mauvais bouton, mon pouce ne faisant pas l’effort de descendre suffisamment bas. Et c’est ainsi que vous vous faîtes flinguer plus vite que prévu dans Black Ops II… Mais on s’y fait, vraiment. Au final, si l’on n’a pas le confort absolu que d’autres manettes proposent, ce Pro Controller constitue tout de même un bien bel accessoire particulièrement recommandable. Une fois qu’on est bien habitués, on se rend compte de toute la qualité de cette petite chose tout légère, digne héritière de la manette de GameCube dont nous allons parler sans plus attendre.

N°3 : GameCube Controller

Réputée ultra-solide et vu sa résistance face aux très très nombreuses heures de jeu (parfois endiablées) passées dessus avec mon frangin et mes cousins, j'ai donné un nom officieux à cette manette : la Vigoureuse.

Réputée ultra-solide et vu sa résistance face aux très très nombreuses heures de jeu (parfois endiablées) passées dessus avec mon frangin et mes cousins, j’ai donné un nom officieux à cette manette : la Vigoureuse.

Ah la GameCube… Quelle merveilleuse chose que cette petite boite violette si largement décriée et sous-estimée. A l’heure où PS2 et Xbox venaient chercher à fracasser Nintendo et sa petite dernière, que les plus critiques ont plus ou moins sympathiquement surnommée « la console Playskool », cette dernière était pourtant bel et bien là, parée à satisfaire tous ceux qui avaient eu confiance en elle. Et ce ne sont pas The Wind WakerSuper Mario SunshineMario Kart : Double Dash ou encore Super Smash Bros. Melee qui viendront me faire mentir. Mais, si la GameCube a elle aussi accueilli de grands jeux, tout ceci n’aurait pas été la même chose sans sa fameuse manette, dessinée par Shigeru Miyamoto himself ! Et si elle ne paie pas de mine comme ça, avec ses formes bizarres, il n’en demeure pas moins qu’elle jouit d’une ergonomie plus qu’exemplaire, sa prise en main étant tout bonnement excellente. Ses deux grips sont particulièrement agréables à tenir et offrent un véritable confort de jeu renforcé par l’accessibilité des boutons, dont les formes variées permettent notamment une reconnaissance plus rapide de ces derniers qui n’est pas sans permettre au joueur de très vite avoir une connaissance parfaite de la manette. Aujourd’hui, le GameCube Controller est largement reconnu comme une excellente manette. Pas unanimement mais presque. Une notoriété et une postérité qui lui a valu un petit come back sur Wii U, à l’occasion de la sortie de Super Smash Bros. for Wii U. Comme quoi, il n’est pas totalement faux de dire que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.

N°2 : GamePad (Wii U)

Il y a tant à faire avec lui.

Il y a tant à faire avec lui.

C’est à ce moment du top que je réalise pleinement que Nintendo a toujours fait des efforts incommensurables pour toujours apporter une révolution plus ou moins grande du monde du jeu vidéo avec ses manettes. Alors oui, les termes sont un peu galvaudés, je le concède mais reconnaissons au moins à Big N d’avoir su transformer nos façons de jouer, que ce soit avec le stick analogique, la vibration, le motion gaming et, aujourd’hui, le GamePad, synthèse complétée de ces évolutions. Ce que je craignais le plus quand j’ai découvert cette manette avec écran intégré (ce qui lui a valu le surnom de « mablette », souvenez-vous), c’était le confort de jeu. J’avais peur que ce soit pénible à tenir et, surtout, lourd et donc particulièrement lassant à la longue. Or, il n’en est rien. Afin de donner un peu plus d’authenticité à cet article, je soupèse le GamePad de ma Wii U et confirme que cette idée reçue est fausse. Aussi, je le redis clairement, le GamePad est confortable. Tout simplement. Et si tout son potentiel n’a pas encore été exploité par les différents jeux sortis sur Wii U, il n’en demeure pas moins qu’il existe. Son écran tactile intégré est une idée de génie que trop peu de développeurs ont su appréhender. Et puis, quand on regarde dans les autres choses que propose cette « mablette », on voit bien que c’est une manette un cran au-dessus des autres : NFC intégré, possibilité de jouer sans la télé, télécommande de substitution (c’est tout bête mais, croyez-moi, c’est bigrement pratique)… On attend juste maintenant que le GamePad ait enfin droit à un jeu qui le mette réellement à l’honneur. Parce qu’il le mérite.

N°1 : Xbox 360 Controller

Je sens que cette manette va être la N°1 de pas mal de gens.

Je sens que cette manette va être la N°1 de pas mal de gens.

Je ne vous cache pas que je me surprends moi-même à mettre au sommet de ce classement la manette d’une console que je n’ai jamais eue. Et pourtant, voilà que le Xbox 360 Controller occupe la première place de ce TFGA. Mais ce n’est pas pour rien après tout. Particulièrement similaire au Pro Controller de la Wii U, dont on soupçonne assez qu’il s’est fortement inspiré de ce pad de Microsoft, la manette de la Xbox 360 est une des meilleures que j’ai pu avoir en main. Profitant de la console de mon cousin, j’ai eu à de multiples reprises l’occasion de tester ses jeux et, par conséquent, sa manette. Et dès la première fois, j’ai compris que la firme de Redmond avait fait fort. D’une légèreté absolue, cette manette se cale idéalement dans vos mimines, un peu comme un pied dans une chaussure faite sur mesure. Le Xbox 360 Controller, c’est un peu la Charentaise des manettes de consoles de jeu : confortable, elle vous donne la véritable sensation d’être bien chez vous quand vous jouez. Chacun de ses boutons est placé à l’endroit adéquat, rendant, à l’instar de la manette de GameCube, leur utilisation d’une simplicité extrême. Et comme si tout cela ne suffisait pas, cette manette est également compatible avec les PC, offrant aux joueurs adeptes de ce support un pad d’une qualité hautement supérieure à ses principaux concurrents du grand marché.

Ainsi s’achève ma deuxième contribution aux TFGA. On pourra constater que c’est finalement dans des manettes dites « standards » que je trouve le plus mon bonheur, à l’exception d’un GamePad que j’ose croire promis à de grandes choses. Point donc de Wiimote et de Nunchuk ici. Si je devais résumer mon classement, je dirais qu’il se compose de manettes qui sont à la fois modernes et old school. Sans grands chichis pour la plupart, elles n’en demeurent pas moins des accessoires qui, à mon sens, s’inscrivent dans leurs générations respectives en y sautant à pieds joints.
Maintenant je vous invite à composer vos propres TFGA, que ce soit sur vos blogs respectifs (si vous en avez un) ou dans les commentaires ci-dessous. Et n’hésitez pas à aller le partager avec Alex Effect (je vous ai mis un lien en début d’article).

Publicités

16 réflexions sur “TFGA n°2 – « A fond les manettes »

  1. Pingback: Alex Effect » TFGA n°5 : Vos manettes favorites

  2. Et ben, on peut dire que la manette 360 est un coup de coeur pour toi également alors ^^ Moi-même alors que j’ai revendu ma 360 et me suis ainsi séparé de ma seule console Microsoft, et bien … je l’aime bien …

    Bon pour le Wii U Gamepad, je suis content que tu aies avancé le seul gros argument qui lui est légitime pour moi actuellement : le fait qu’on puisse jouer sans la télé, ça c’est énorme et ça sauve des soirées de couple ^^

    Pour le reste je le vois un peu comme pour Kinect : un gadget technologique capable de bien des prouesses, mais qui est finalement sous-exploité et dont j’ai du mal à voir l’avenir en terme « d’utilité ». Mais bon, je ne demande qu’à me tromper !

    • C’est justement ça le souci avec le GamePad : il est sous-exploité. Employé comme il devrait l’être à 100% de ce qu’il propose, ce serait une véritable bête de gameplay ! 😀

    • Je dis LA GameCube aussi (on devrait tous dire LA). 😉

      Le pad PS4, je ne l’ai jamais vraiment pris en main, sauf quelque fois dans des magasins genre la Fnac, vite fait en passant. Du coup, pour me faire un avis… Même s’il m’a paru plutôt agréable à tenir à chaque fois cela dit.

  3. Ce top met bien avant qu’une manette, c’est avant tout un accessoire pour jouer et non pas un gadget bourré de fonctions plus ou moins insignifiantes. On lui demande qu’elle soit légère, ergonomique et surtout pas trop fatigante pour nos mains.

    J’ai longtemps hésité à mettre la manette Xbox 360 dans mon top, mais n’ayant jamais eu la console et eu que très peu de fois la manette en main, j’ai préféré m’abstenir.

    • Oui c’est grosso modo le point de vue que j’essaie de faire sortir de ce top, je suis content que tu l’aies si bien saisi. 🙂
      En gadget, reste que le GamePad en est un mais ses fonctionnalités sont tr_s intéressantes au demeurant.

  4. Ahhh la 360 en 1, un bon choix! Sinon ton top est vraiment bien, on sent que le confort de jeu et la prise en main a compté. Ergonomie, légèreté, etc.. un peu comme dans le mien d’ailleurs! Ceci dit tout je considère le Gamepad comme une manette quasiment traditionnelle : les boutons sont là, pas de mouvements comme avec une wiimote, un écran au milieu qui le fait s’apparenter à une console portable, ou à une version évoluée de la manette Dreamcast, c’est finalement du classique dans sa conception, et le problème c’est que j’attend toujours l’originalité dans son exploitation par les jeux! Peut-être avec le prochain starfox ou Zelda?

    • Je pense sincèrement que question originalité, on y aura vraiment droit avec StarFox puis Metroid. Zelda ne me semble pas pouvoir se prêter à ce genre de choses. Mais je ne demande qu’à me tromper et j’espère que, quand on passera à la console qui suivra la Wii U, on pourra dire que le GamePad était un foutue bonne idée de génie ! \o/

  5. Pingback: TFGA n°9 – « Le Top du Top (mais pas pour chasser les taupes et c’est bien dommage)  | «Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s