Ciné Sounds n°44 – « Mrs. Robinson » par The Lemonheads

Le week-end dernier, j’ai enfin vu Le Loup de Wall Street, dernier film de Martin Scorsese en date avec Leonardo DiCaprio dans le rôle titre. Et si je n’ai pas encore écrit de critique au sujet de ce film c’est tout simplement parce que je suis incapable de synthétiser ce que j’en pense. Autant je trouve que le film est bon, autant je trouve que c’est loin d’être mon Scorsese favori, n’en déplaise aux spectateurs qui en ont fait le plus gros succès du cinéaste au box office mondial. Si je retrouve dans Le Loup de Wall Street certains éléments qui m’ont fait apprécier Les Affranchis ou Casino (entre autres), je le trouve bancal, sinon banal. J’ai le sentiment que Martin Scorsese ne savait pas trop quoi filmer et qu’il en a profité pour insister sur tout ce qui ne sert à rien. A l’image de la vie de Jordan Belfort, ce film est celui de la débauche incontrôlée, la plus riche en extravagance. Bref, j’ai trouvé ça chouette mais sans plus. Fort heureusement, le tout est sauvé par un DiCaprio absolument incroyable aux côtés duquel Jonah Hill n’est pas sans rappeler un certain Joe Pesci.

Le duo DiCaprio/Hill n'est pas sans faire écho au duo De Niro/Pesci auquel Scorsese a si souvent fait appel.

Le duo DiCaprio/Hill n’est pas sans faire écho au duo De Niro/Pesci auquel Scorsese a si souvent fait appel.

Côté musical, la BO du Loup de Wall Street est essentiellement composée de morceaux piochés un peu partout, que ce soit chez Bo Diddley, Billy Joel, Cypress Hill, John Lee Hooker ou même, aussi improbable que ça puisse l’être, chez Plastic Bertrand avec son Ça Plane pour Moi. Au final, ce sont près de 60 morceaux qui ont été utilisés dans le film, parmi lesquels Mrs. Robinson dans la version des Lemonheads. A l’origine composée par Simon & Garfunkel en 1968, elle a été rendue célèbre par son utilisation dans le film Le Lauréat avec Dustin Hoffman. C’est en 1992 que The Lemonheads reprennent la chanson dans un style plus rock’n’roll souvent attribué par erreur aux Ramones, à Cake et à Weezer. D’abors éditée en single, elle sera ensuite intégrée dans l’album It’s a Shame About Ray, spécialement réédité afin d’y inclure la chanson. En 1994, on entend cette cover dans Wayne’s World 2 puis, en 2001 dans American Pie 2.

The Lemonheads

The Lemonheads

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s