La Révolution Française et « Assassin’s Creed – Unity » – Quatrième partie : chronologie de la Révolution (1795-1804) et synthèse

Revenir à la troisième partie
Revenir au début du dossier

Historique de la Révolution Française : quatrième partie

1795-1804

Selon moi, 1794 pourrait très facilement être la dernière année que Unity traiterait. Cependant, je ne peux pas exclure la possibilité de voir Arno évoluer pendant l’ascension de Napoléon Bonaparte. Aussi, je vais quand même revenir sur cette période qui va de 1795 à 1804 et le début du Premier Empire. Toutefois, je tâcherai d’être bien plus bref et ainsi d’arriver plus rapidement à la conclusion de cette chronologie (dont j’espère au passage que vous ne l’avez pas trouvée ennuyeuse…). Ce sera alors le moment de lister dans le détail les événements qui seront ou non (toujours selon mes propres hypothèses) inclus dans ce prochain Assassin’s Creed.

Après la mort de Robespierre, 1794 fut une année très calme et 1795 ne fut pas plus mouvementée, exception faite du 17 Août où l’on a ratifié la Constitution de l’an III. Entrée en vigueur le 26 Septembre, elle fonde un nouveau régime : le Directoire, qui prend donc la place de la Convention. En termes de hiérarchie politique, le Directoire s’organise avec cinq Directeurs qui détiennent le pouvoir exécutif et deux chambres (le Conseil des Cinq-Cent et le Conseil des Anciens) qui sont en charge du législatif et de la nomination des Directeurs. L’ascension de Napoléon débute réellement le 2 Avril 1796, lorsqu’il est nommé général en chef de l’Armée d’Italie pour mener la première Campagne d’Italie (1796-1797) à l’issue de laquelle la France remporte la victoire face au Saint Empire, au Royaume de Sardaigne et à la Grande Bretagne. Le 4 Septembre 1797, un coup d’Etat orchestré par trois des cinq directeurs met à la porte les deux qui restent (des royalistes). Mais en fait, le Directoire est surtout marqué par les victoires militaires françaises : campagnes d’Italie, d’Egypte, résistance face aux offensives anglaises russes et autrichiennes en 1798… Le Directoire est la période du prestige pour Bonaparte et ses armées. Un Napoléon qui, enhardi par ses succès, n’hésite pas à mener son propre coup d’Etat le 9 Novembre 1799, connu sous le nom de coup d’Etat du 18 Brumaire. C’est d’ailleurs lors de cet événement que le futur Napoléon Ier (qui se chargera d’abord de devenir Consul puis Consul à vie) déclarera : « Citoyens, la Révolution est fixée au principe qui l’ont commencée, elle est finie« . Voilà qui est clair.

Le coup d'Etat du 18 Brumaire ou commencer mettre un empereur à la place d'un roi.

Le coup d’Etat du 18 Brumaire ou comment mettre un empereur à la place d’un roi.

Vous le voyez, je ne reviens que très peu sur cette période qui, j’en suis presque absolument certain, ne fera pas l’objet d’une grosse partie de scénario dans Unity. Tâchons plutôt maintenant de synthétiser un peu tout ce que j’ai pu dire jusque là en distinguant tous ces événements.

Synthèse de la chronologie

Nous en sommes donc arrivés au moment où, après avoir vu les événements qui ont fait la Révolution, il choisit de faire un choix : celui où l’on va considérer que tel ou tel événement sera ou non dans Assassin’s Creed – Unity. S’il paraît évident que tous les épisodes de la Révolution ne pourront pas figurer dans le jeu, il reste quand même assez difficile de faire son choix. Qu’on se comprenne, la Révolution a été si chronique et longue qu’on aurait presque l’impression que tout ce qui a pu arriver est important. J’ai, pour préparer cette synthèse, fait une liste de ce qui semblait être les événements les plus susceptibles d’apparaître dans Unity. On peut les diviser en trois catégories : éléments de contexte/décor ; éléments de jeu ; éléments de cinématiques. Dans le premier cas, il ne s’agit d’évenements qui ne seront que mentionnés ou qui auront un impact sur le déroulement du jeu sans pour autant qu’on y prenne part d’une manière ou d’une autre. Dans le second cas, je parle d’épisodes dans lesquels le personnage d’Arno pourrait complètement trouver sa place et qui seraient donc des phases conçues pour jouer et non pour regarder. Dans le dernier cas, je pense évidemment à des événements auquel nous assisterons sans y participer via des phases de jeu en raison de leur contenu.

Commençons si vous le voulez bien par tout ce qui touche au contexte :

  • Les journées des 26 et 27 Avril 1789 : Nous avons vu au début du dossier que ces journées ont été en quelque sorte les premières pierres de la Révolution. Si leur importance dans la mobilisation du peuple autour de la contestation de la monarchie n’est plus à prouver, je doute tout de même qu’Ubisoft intègre ces deux jours dans Unity en tant que phases de jeu. Cela pourrait pourtant être intéressant étant donné que ces journées ont été assez sanglantes. Si Henriot et Réveillon n’ont pas été tués lors de la révolte du faubourg Saint Antoine, rappelons que 12 hommes des forces de l’ordre l’ont été. Cet événement se situant au tout début de la Révolution, on aurait pu imaginer qu’il s’agisse d’un excellent prétexte pour un tutoriel au cours duquel nous aurions été amené à tuer différents soldats de différentes manières tout en participant au saccage de la manufacture Réveillon. Pour autant, je doute qu’on ait droit à cela étant donné le fait que ces journées parlent peu au grand public, qui s’intéressera davantage à la Prise de la Bastille ou aux exécutions de Louis XVI, de Marie-Antoinette et de tant d’autres. Aussi, si je pense qu’Arno sera amené à évoluer au milieu de ces émeutes, il n’y participera pas directement, celles-ci devant alors un élément de contexte et de décor sans être plus mises en avant.
  • Le renvoi de Necker et l’appel aux armes de Desmoulins (11 Juillet 1789) : Parmi les événements qui viendront impacter le contexte, cet épisode sera sans nul doute présent. Si nous ne verrons certainement pas Necker, Desmoulins fera quant à lui une apparition dans le jeu, c’est inévitable.Peut-être même serons-nous à ses côtés lorsqu’il montera sur une table pour appeler le peuple de Paris à prendre les armes. Mais je mise plutôt sur une évocation de cet événement plutôt qu’une cinématique. Ce qui reste sûr cependant, c’est qu’il y aura des conséquences sur le déroulement du jeu comme il y en a eu dans les faits. Aussi, nul doute qu’Arno sera amené à participer aux émeutes des 12, 13 et 14 Juillet suite à ce soulèvement initié par Camille Desmoulins.
  • Fuite du roi et arrestation à Varennes (21 Juin 1791) : Aussi important soit-il, cet épisode mouvement ne sera qu’évoqué dans Unity. nous avons appris depuis (enfin j’ai appris) que le jeu ne se déroulera essentiellement qu’entre Paris et Versailles (surtout Paris) et qu’on n’aura que très peu de territoires à découvrir en dehors de cela (éventuellement des espaces situés entre ces deux villes). Il n’y a donc quasiment aucune chance pour que nous assistions au moindre événement lié à cet épisode, qui ne manquera cependant pas d’être évoqué étant donné son retentissement.
  • Promulgation de la loi martiale (17 Juillet 1791) : Dans le même registre d’événements pouvant conduire à des phases de jeu dans la peau d’Arno, nous pouvons penser à cette décision répressive, celle-là même qui conduira au massacre du Champ de Mars le même jour. Hormis cet épisode tragique, on peut légitimement supposer que l’instauration de la loi martiale et de la répression qu’elle induit pèsera sur le contexte de jeu. On peut alors s’attendre à des violences exacerbées et à une ambiance délétère dans les rues de Paris.
  • Assassinat de Marat (13 Juillet 1793) : J’imagine que cet assassinat sera inclus de la même manière, à savoir qu’on n’y assistera pas (même pas avec une cinématique) mais que cela sera évoqué et conduira à une nouvelle mission (Trouver Charlotte Corday ? Démasquer les commanditaires ?).
  • Guerre contre l’Autriche (dès 1792), bataille de Valmy (20 Septembre 1792) et Guerre de Vendée (1793) : J’évoquais précédemment dans ce dossier la possibilité d’intervenir lors de la victoire de Valmy ou au cours de la révolte vendéenne mais, pour les mêmes raisons qu’avec Varennes, il est très très peu probable que l’un des trois éléments cités ci-dessus soit présent dans le jeu autrement que par une simple évocation.
Camille Desmoulins appelant à la révolte dans les jardins du Palais Royal, cela pourrait donner une belle séquence.

Camille Desmoulins appelant à la révolte dans les jardins du Palais Royal, cela pourrait donner une belle séquence.

Viennent ensuite les éléments que j’imagine apparaître dans des cinématiques :

  • Ouverture des Etats Généraux (05 Mai 1789) : Un événement de cet ampleur ne peut pas être absent de Unity. Il s’agit, plus encore que les journées d’Avril 1789, de l’élément reconnu par tous comme LE point de départ de la Révolution Française. Comme il paraît évident que nous ne jouerons pas directement cet épisode (c’est une réunion, l’action est absente), reste la solution de la cinématique. Je pense ainsi qu’Arno sera là, quelque part, à surveiller de près la tournure des événements. Sans doute verrons-nous alors le roi et les premières colères des députés du Tiers-Etat. Cependant, nous pouvons également imaginer que le scénario se concentrera essentiellement sur Arno sans plus se poser de questions quant à ladite réunion. Regardez lorsque Connor assiste à la nomination de Washington comme général des armées révolutionnaires ou à la signature de la Déclaration d’Indépendance dans Assassin’s Creed III : nous n’en voyons que peu de choses puisque c’est bien Connor que nous suivons et observons alors. On risque de voir la même chose ici.
  • Serment du Jeu de Paume (20 Juin 1789) : Pour ce fameux serment, j’imagine très bien les choses : Arno arrive à la salle du jeu de paume alors que les députés y sont déjà entrés et les découvre prêtant le serment, tous (ou presque si vous avez suivi) la main levée. Allez, on pourrait même y glisser une référence au tableau de David. Je pense qu’ensuite, nous entamerons directement une autre phase de jeu sans lien direct avec cette journée.
  • Déclaration des Droits de l’Homme (26 Août 1789) : Comme je le disais quand j’en parlais plus tôt dans ce dossier, la Déclaration des Droits de l’Homme est un peu l’équivalent révolutionnaire français à la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis, à savoir un texte fondateur qui marque définitivement la rupture avec le passé. Dans les deux cas, les textes appellent en plus à la liberté, thème fondateur de la série Assassin’s Creed. Aussi, je pense fermement que la journée du 26 Août 1789 sera présente dans le jeu via une cinématique au cours de la quelle Arno, à l’instar de Connor en Amérique, assistera à la signature de cette déclaration.
  • Massacre du Champ de Mars (17 Juillet 1791) : J’avais d’abord envisagé cette horreur comme une phase de jeu mais je pense maintenant plus ferment que cela se limitera à une cinématique. Mais quelle cinématique ! Au cours de la séquence que j’imagine, Arno arrivera trop tard sur le Champ de Mars et devra faire face à la situation, ce massacre pouvant soulever de premiers doutes. Mais surtout, cette scène aura pour conséquence d’ébranler l’aura de La Fayette, auteur de cette tuerie en appliquant les ordres à la lettre. Nous pourrions alors assister à un échange musclé entre celui-ci et Arno, discussion houleuse qui ferait écho (tant par le fond que par la forme) à celle que Connor a eue avec Washington quand Haytham Kenway lui a révélé ses plans vis-à-vis des Indiens.
  • Chute de Louis XVI (10 Août 1792) : Faisant suite à la Prise des Tuileries (09 et 10 Août 1792), la chute du roi est entérinée par sa fuite à l’Assemblée Nationale où, alors que le peuple a assiégé les Tuileries, il se place sous la protection de ladite assemblée. Là, il est défait pour de bon et l’Ancien Régime arrive à son terme. C’est lors de cet épisode que Louis XVI dira à ses enfants que la France n’a alors plus de roi. Peut-être le dira-t-il aussi dans Unity.
  • Exécutions de Louis XVI (21 Janvier 1793), de Marie-Antoinette (16 Octobre 1793), des Dantonistes (05 Avril 1794) et de Robespierre et Saint-Just (28 Juillet 1794) : La Révolution Française n’a pas été avare en condamnations à mort et, au milieu des anonymes qu’il nous faudra très certainement sauver ou au contraire amener à l’échafaud, il y a ces trois exécutions auxquelles nous assisterons sans doute. Celles du couple royale seront forcément présentes car ne pas les intégrer directement dans le jeu de cette manière, ce serait un peu comme faire un film sur le Titanic sans en montrer le naufrage… Quant à l’exécution des Dantonistes, je l’imagine également mise en cinématique en raison des personnages qui perdent alors leur tête, Danton et Desmoulins en premier lieu. Il y a fort à parier que le héros de Unity rencontrera ces deux hommes et en fera ses alliés. Aussi, leur condamnation à mort ne manquera pas d’ébranler Arno et d’avoir un impact sur le scénario.
Le Serment du Jeu de Paume tel qu'immortalisé par le peintre David.

Le Serment du Jeu de Paume tel qu’immortalisé par le peintre David.

Viennent enfin (et nous commençons à en voir le bout) les événements dont je suppose qu’ils seront intégrés dans Unity en tant que phases de jeu, faisant ainsi du joueur un acteur de la Révolution :

  • Procession du 04 Mai 1789 : La veille de l’ouverture des Etats-Généraux, souvenez-vous que les députés ainsi que le roi et la cour sont allés de Paris à Versailles en une longue procession et qu’un public nombreux était présent pour assister à ce défilé et, en particulier, afficher son soutien aux représentants du tiers-état. Je ne suis pas absolument certain que cet épisode fasse partie intégrante du scénario de Unity mais je reste intimement convaincu que cela pourrait donner une excellente phase de jeu au cours de laquelle Arno (et éventuellement d’autres Assassins) suivraient le cortège afin d’éviter tout événement tragique. Après tout, l’ensemble des députés (surtout en ce qui concerne le tiers-état) n’était pas dans les faveurs de l’intégralité du public et, en s’axant plus sur l’optique d’un Assassin’s Creed, on pourrait également envisager un complot des Templiers afin de contrecarrer les ambitions des représentants du peuple auprès du roi. Nous pourrions alors incarner Arno avançant par étapes avec le cortège et éliminant les ennemis venus jouer les trouble-fêtes. Sachant que des zones de jeu devraient probablement exister entre Paris et Versailles, cette hypothèse reste censée selon moi.
  • Journées d’émeutes des 12 et 13 Juillet 1789 : Suite à l’appel à l’insurrection des Desmoulins, nous avons vu que Paris s’est soulevé et que nombre d’émeutes ont éclaté. Violente, ce soulèvement parisien laisse une part belle aux affrontements avec les soldats du roi et une intervention d’Arno dans ce contexte est plus que probable avec par exemple pour objectif de donner des armes aux Parisiens (ce qui fut bel et bien le cas, les insurgés allant piller les réserves d’armes lors de ces journées).
  • Prise de la Bastille (14 Juillet 1789) : Evidemment, c’est l’Evénement de la Révolution Française. Aussi, si sa présence sera très certainement marquée par une cinématique, il est absolument impensable que nous n’y prenions pas part directement. Ce serait comme nous faire un jeu sur la Coupe du Monde de foot et ne pas nous faire jouer la finale. Arno sera donc de manière plus que certaine présent lors de la prise de la Bastille. Rappelons d’ailleurs que le gouverneur de la Bastille, le Marquis de Launey, a été tué lors de cet épisode. De là à penser qu’il sera la victime des Assassins, il n’y a qu’un pas que je fais avec facilité. Peut-être cela passera-t-il par de l’infiltration et qu’Arno profitera de l’arrivée d’une des nombreuses délégations qui ont été envoyées pour négocier dans la fameuse prison pour pénétrer dans l’enceinte. Ah oui et n’oublions pas que l’un des sept prisonniers que la Bastille comptait à l’époque était un assassin…
  • Assassinat du lieutenant du maire de Paris (02 Août 1789) : Je ne l’ai évoqué que très rapidement dans les pages précédentes de ce dossier mais cet assassinat a eu un retentissement certain à l’époque, rappelant à tous que personne n’était vraiment à l’abri. Après tout, même Camille Desmoulins a dû se cacher à un moment. Assassin’s Creed a pris l’habitude de nous faire vivre dans ses jeux quelques grands instants de l’Histoire mais aussi des passages un peu plus confidentiels, parfois inconnus du grand public mais bien réels pourtant. Aussi, la mort du lieutenant du maire constituerait selon moi une bonne occasion de jeu, d’autant que cet événement est suffisamment méconnu pour pouvoir broder tout autour.
  • Le peuple va chercher le roi à Versailles (05 Octobre 1789) : Initié par les femmes excédées par l’absence de pain à Paris alors qu’un festin avait été organisé pas plus tard que la veille chez le roi, ce mouvement de foule fut un épisode fort, celui où le peuple lui-même a réussi à faire céder le roi (sans doute lui a-t-il fait un peu peur) une première fois. J’imagine assez bien que nous soyons amené à jouer cet événement, en particulier lorsque l’on sait que La Fayette sera aussi de la partie. Après son introduction dans Assassin’s Creed III et les propos qu’il y tenait, je le vois très bien être inséré ici comme un personnage important dans le scénario. Aussi, sa participation à cette journée constitue à mon avis un argument pour l’intégrer au mieux dans la trame du jeu. Quant au retour effectif de Louis XVI aux Tuileries, je pense que cela se fera soit par une cinématique, soit par une évocation dans une discussion qui aura lieu quelque chose comme le lendemain.
  • Fête de la Fédération (14 Juillet 1790) : Comme pour la procession du 04 Mai 1789, je reste dubitatif quant à ce que je vais dire dans un instant. Le fête en elle-même sera certainement présente dans Unity mais la façon dont elle le sera me laisse encore hésitant. Voici cependant ce que j’imagine à ce sujet. Selon moi, la Fête de la Fédération fera avant tout l’objet d’une cinématique au cours de laquelle nous pourrons donc voir Louis XVI, Marie-Antoinette, La Fayette… Mais je pense également qu’une phase de jeu sera construite autour de l’événement. Si Arno n’interviendra selon moi pas directement dans la fête, je pense qu’il aura à faire dans les coulisses en quelque sorte. Qu’on se comprenne, cette fête se veut être le symbole d’une unité nationale. Or, ce n’est pas au goût de tout le monde, les plus extrêmes des royalistes regrettant ce rapprochement du roi vers les aspirations du peuple tandis que les plus extrêmes des révolutionnaires ne cautionnent pas le fait que le roi reste souverain. Pour peu que les Templiers y mettent leur grain de sel en plus… Arno aura donc selon moi une ou plusieurs cibles à tuer, ces futures victimes présentant un risque d’érosion de cette unité.
  • Commune insurrectionnelle et prise des Tuileries (09 et 10 Août 1792) : Si la chute du roi (et notamment son arrivée à l’Assemblée Nationale) ferait plutôt l’objet d’une cinématique, les événements qui précèdent seront plus vraisemblablement l’occasion de jouer. Je pense en particulier à la prise des Tuileries, au cours de laquelle Arno pourrait s’infiltrer dans le palais afin d’y débusquer éventuellement une personne qui voudrait tuer le roi ou pourquoi pas pour tenter de récupérer quelque chose d’important (un fragment d’Eden ?). L’insurrection quant à elle serait plutôt l’occasion d’affrontements dans les rues de Paris.
  • Arrestation de Robespierre et Saint-Just (27 Juillet 1794) : L’arrestation de Robespierre et de son fidèle Saint-Just à l’Hôtel de Ville aura été mouvementée et aura donné lieu à de nouveaux affrontements. Ce sont justement ceux-ci qui me laissent croire que le joueur pourra y participer directement. Tout se passant dans la précipitation, l’idée d’en faire une séquence de jeu impliquant un parcours à réaliser dans un temps donné est assez plausible. Un combat contre Robespierre l’est aussi. Rappelons que ce dernier a été arrêté avec une grosse blessure à la joue gauche, trouée qui n’a jamais été expliquée. Suicide ? Balle perdue ? Et pourquoi pas un coup de lame secrète ?
Et si à la place du gendarme Merda (dont on n'est même pas sûr que ce soit lui qui ai troué la joue de Robespierre), on trouvait Arno ?

Et si à la place du gendarme Merda (dont on n’est même pas sûr que ce soit lui qui ait troué la joue de Robespierre), on trouvait Arno ?

Voilà donc la fin de cette synthèse. On y aura mis le temps mais j’en ai fini avec cette chronologie ! Bien évidemment, je sais que toutes ces hypothèses ne se vérifieront pas dans les faits mais elles restent enthousiasmantes pour l’amateur que je suis de cette licence et de cette vaste période. J’espère vraiment que certaines des idées que j’ai avancées ici ne seront pas que les miennes et prendront pied dans la réalité en apparaissant effectivement dans Assassin’s Creed – Unity. Si vous aussi vous avez quelques idées d’ailleurs, n’hésitez pas à en faire part aux autres, ça ne sera jamais inintéressant. En attendant, vous aurez noté que les prémices du Premier Empire ne sont pas évoqués dans cette synthèse. Ceci parce que je pense que l’ascension de Napoléon ne sera que très vite expédiée dans Unity, si tant est qu’elle soit évoquée. Eventuellement, le coup d’Etat du 18 Brumaire sera présent mais ce ne sera qu’à travers une cinématique de conclusion selon moi. Au moins histoire que l’on voit enfin Napoléon Bonaparte avec la fameuse Pomme d’Eden, chose dont nous savons que ça doit arriver depuis Assassin’s Creed II.

Maintenant que j’en ai fini avec la chronologie de la Révolution, il ne nous reste plus qu’une étape : ses acteurs. Dans la prochaine partie de ce dossier, qui sera aussi la dernière, je reviendrai sur quelques grands noms révolutionnaires que j’ai déjà évoqués au cours de ces pages et je tâcherai de construire de nouvelles hypothèses, cette fois-ci sur le rôle qu’ils pourraient être amenés à jouer dans Unity et sur le camp dans lequel ils pourraient trouver le plus d’affinités.

La dernière partie est disponible.

Publicités

2 réflexions sur “La Révolution Française et « Assassin’s Creed – Unity » – Quatrième partie : chronologie de la Révolution (1795-1804) et synthèse

  1. Pingback: La Révolution Française et "Assassin’s Creed – Unity" – Troisième partie : chronologie de la Révolution (1793-1794) | Dans mon Eucalyptus perché

  2. Pingback: La Révolution Française et "Assassin’s Creed – Unity" – Cinquième partie : les figures de la Révolution | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s