Ciné Sounds n°33 – « Iron Man » par Black Sabbath

En 2008, le genre super-héros est déjà bien relancé au cinéma. Spider-Man, les X-Men ou encore Batman sont passés par là et ont commencé à leur redonner la cote. Mais en 2008, Marvel s’attaque à un tout autre chantier avec son Iron Man, réalisé par Jon Favreau : son Univers Cinématographique. Vaste fresque dont l’étendue est déjà programmée au moins juqu’en 2020, cette immense série de films se veut être le plus grand projet jamais porté sur grand écran. Et Iron Man en est la première pierre. Réussissant le pari d’imposer Robert Downey Jr. dans le rôle de l’homme à l’armure (alors que les fans le conspuaient auparavant), Jon Favreau livre en même temps un film original, sur un ton décalé par rapport aux standards du genre super-héroïque, mêlant action, aventure et humour avec talent.

Ce Iron Man premier du nom est sans doute le meilleur des trois faits jusqu'à présent.

Cet Iron Man premier du nom est sans doute le meilleur des trois faits jusqu’à présent.

L’originalité tient également à la bande originale du film. Composée d’abord par Ramin Djawadi qui avait jusque là participé aux musiques de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black PearlBatman Begins ou encore The Island, elle propose également quelques morceaux plus rock’n’roll. Un ton qui a été donné dans les bandes annonces avec des morceaux de Filter ou Celldweller et que l’on retrouve dans le film avec Back in Black d’AC/DC et le bien choisi Iron Man de Black Sabbath. Ce morceau, paru en 1970 sur l’album Paranoid, est considéré comme un emblème de la musique heavy metal, à l’instar du groupe qui l’a composé. La chanson raconte l’histoire d’un héros luttant pour l’avenir de l’humanité mais devenu statue de fer en passant dans un champ magnétique (en gros, je vous la fais courte). Anecdote rigolote : William Shatner (Kirk dans Star Trek) a repris la chanson en compagnie de Zakk Wylde sur son album Seeking Major Tom paru en 2011.

Black Sabbath en 1970 avec (de gauche à droite) : Geezer Butler, Tony Iommi, Bill Ward et Ozzy Oosbourne.

Black Sabbath en 1970 avec (de gauche à droite) : Geezer Butler, Tony Iommi, Bill Ward et Ozzy Oosbourne.

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s