Ciné Sounds n°30 – « Jeepster » par T.Rex

En 2007, les potes Quentin Tarantino et Robert Rodriguez s’amusent à sortir le diptyque Grindhouse. A la fois hommage et parodie des films issus du cinéma dit d’exploitation (pas trop de budget pour gagner des sous vite fait), ce projet comporte deux films : Planète Terreur (Robert Rodriguez) et Boulevard de la Mort (Quentin Tarantino). Ce dernier n’est d’ailleurs pas le meilleur film du réalisateur de Pulp Fiction et Reservoir Dogs (je le place quand même devant Jackie Brown) malgré un Kurt Russell à la fois inattendu, surprenant et, finalement, bon. Ce qui n’est d’ailleurs pas le cas de tout le monde dans ce film (hélas) dont le scénario n’est pas non plus folichon (hélas bis).

Kurt Russell et son personnage de Stuntman Mike sont bien les seules choses qui m'ont vraiment marqué dans ce film.

Kurt Russell et son personnage de Stuntman Mike sont bien les seules choses qui m’ont vraiment marqué dans ce film.

Comme toujours avec Tarantino, le film ne bénéficie pas de sa propre musique originale mais pioche allègrement dans diverses sources. Ainsi, le spectateur attentif retiendra la présence dans cette bande originale d’Ennio Morricone, de Joe Tex, d’Eddy Floyd ou encore des Coasters. Mais il y a une chanson qui, pour moi en tous cas, sort du lot : Jeepster par T.Rex. Mais c’est sans doute parce que j’aime beaucoup ce titre à la base. Enfin, le fait est que l’on entend ce morceau dans le bar tenu par Warren après que l’un des personnages (j’avoue ne plus me souvenir duquel il s’agit) l’ait lancé dans le jukebox. Jeepster est un titre paru en 1971 sur l’album culte Electric Warrior, où l’on trouve nombre de tubes de T.Rex : Cosmic DancerLife’s a Gas ou encore le plus que fameux Get It On. Pour l’anecdote, lorsque la chanson est parue en single, cela fit parler puisque Fly Records, avec qui le groupe emmené par Marc Bolan avait signé, publia ledit single sans le moindre accord du chanteur/guitariste. Cela ne l’empêche cependant pas d’atteindre la deuxième place des charts britanniques. En 1974, Martin Scorsese utilise la chanson dans son film Alice n’est Plus Ici.

Mickey Finn (à gauche) et Marc Bolan (à droite), les deux figures incontournables de T.Rex.

Mickey Finn (à gauche) et Marc Bolan (à droite), les deux figures incontournables de T.Rex.

Enjoy !

Publicités

2 réflexions sur “Ciné Sounds n°30 – « Jeepster » par T.Rex

    • Comme je ne suis pas spécialement intéressé par les mangas, je n’ai jamais lu celui-ci.

      Mais oui, T.Rex, c’est du très très bon. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s