Ciné Sounds n°27 – « Let’s Have a Party » par Wanda Jackson

Lundi, je vous parlais de The Truman Show. Aujourd’hui, je vais vous parler du Cercle des Poètes Disparus, l’autre très grand film du tout aussi grand Peter Weir. Avec une grâce sans nom et une poésie que certains jugement malheureusement trop naïve pour être efficace, le cinéaste a réussi à plonger dans les émois adolescents mieux que nombre d’autres réalisateurs qui s’y sont essayé. Loin des teen movies débiles d’aujourd’hui, Weir choisit d’aborder ces questionnements sous l’angle de la poésie et de la façon dont elle peut influencer chacune d’entre nous, en particulier à un âge où nous sommes tout ce qu’il y a de plus influençables. Alignant les deux jeunes Ethan Hawke et Robert Sean Leonard en figures de proues de son film, Peter Weir compose une ode à la jeunesse sans nulle autre pareille. Et puis il y a ce génie de Robin Williams dans le rôle le plus émouvant de sa carrière, celui du professeur de lettres John Keating, qu’on aurait tous aimé avoir au lieu de madame Michu qui nous lisait Byron et Baudelaire sans conviction (enfin je dis ça mais mon prof de littérature au lycée était génial).

josh-charles-gale-hansen-dylan-kussman-robert-sean-leonard-robin-williams-allelon-ruggiero-james-waterston-ethan-hawke-le-cercle-des-poetes-disparus_52846eecb6eda

Robin Williams était l’acteur idéal pour incarner le professeur Keating et sa composition face aux jeunes comédiens du film est géniale.

La bande originale du Cercle des Poètes Disparus a été composée par le français Maurice Jarre, qui a déjà croisé la route de Peter Weir sur des films comme Witness et Mosquito Coast. Jarre, qui nous a quittés en 2009, est également connu pour avoir composé les musiques de Lawrence d’ArabieParis Brûle-t-il ?Ghost ou encore Sunshine. A côté de ses gammes, on retrouve également quelques morceaux nés du travail d’autres artistes parmi lesquels Wanda Jackson et son titre Let’s Have a Party. Chanteuse de rock et de country, Wanda Jackson enregistre cette chanson en 1959, mais il s’agit en fait d’une reprise d’Elvis Presley, ce dernier l’ayant interprétée pour le film Amour Frénétique. Paul McCartney en 1999 et Led Zeppelin lors de concerts reprirent également la chanson par la suite. Dans Le Cercle des Poètes Disparus, ce morceau rock’n’roll illustre très bien la recherche de liberté et d’émancipation qui est celle des jeunes garçons que nous suivons.

wanda1

Wanda Jackson.

Enjoy !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s