Parlons jeu, parlons bien n°7 – Batman : Arkham City [Wii U]

1Une fois n’est pas coutume, j’ai terminé un jeu alors que le suivant dans la même série venait de sortir. J’avais déjà plus ou moins fait pareil avec le premier volet, Batman – Arkham Asylum. Enfin bref, je suis du genre à avoir du retard, ça ne change pas.

Bon, que dire de ce deuxième volet de la saga Arkham ? Qu’il est meilleur que le premier ? Qu’il est même bien au-delà de ce qu’Arkham  Asylum proposait ? Oui, je pense qu’on peut commencer par là. En fait, avec le recul, Arkham City écrase de tout son poids son prédécesseur (qui pourtant ne déméritait pas). Plus complet, plus intéressant, plus grand, il est meilleur. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des défauts néanmoins. La maniabilité de Batman reste parfois à revoir bien qu’il soit toujours aussi agile et les phases de combat sont parfois mal calibrées et on se retrouve assez vite à frapper dans le vide tandis qu’un type vous assène un coup de matraque électrique. Mais n’exagérons rien, ces quelques menus défauts sont minimes lorsque l’on jette un œil au jeu dans son ensemble. S’ils sont parfois mal calibrés donc, les combats restent très dynamiques et enthousiasmants. J’ai d’ailleurs le sentiment que l’IA est un peu plus poussée qu’auparavant. Plus réactive, elle se montre aussi parfois plus complexe à contourner. Si certaines étapes où l’on doit éliminer tous les ennemis uns à uns restent marquées par des PNJ relativement idiots, on aura tout de même parfois plus de mal à échapper à leur vigilance. Mais peut-être est-ce juste une impression car j’avoue avoir un peu de mal à me souvenir de ce qu’il en était dans l’épisode précédent. Reste néanmoins que ce jeu est très agréable et que j’ai pris plus de plaisir à le suivre qu’avec Arkham Asylum.

Avec tout le quartier d'Arkham City, Batman a une sacrée aire de jeu

Avec tout le quartier d’Arkham City, Batman a une sacrée aire de jeu

Le scénario est également plus intéressant. Dire qu’il est absolument palpitant serait peut-être exagéré mais je n’en ai pas démordu. Là où je trouvais l’histoire d’Arkham Asylum un peu linéaire, je dois dire que je n’ai pas eu le même ressenti cette fois-ci. Sans doute est-ce grâce à la multiplication de missions annexes qui s’inscrivent plutôt bien dans la trame générale de l’histoire. Comme ça, je pense notamment à la mission où il s’agit d’aider Bane à détruire les derniers conteneurs de Titan. Il y a aussi la recherche de Zsasz qui, si elle se cantonne à un banal jeu de piste, permettra de changer d’air sans quitter l’ambiance générale. Ce que j’apprécie aussi dans ce scénario, c’est le fait de mettre en piste un bon morceau de la galerie de méchants que Batman connaît : Hugo Strange, le Pingouin, Double-Face, Freeze, Joker, Harley Quinn et d’autres… Question fan service, il n’y a pas à se plaindre. Le fait ensuite de pouvoir incarner Catwoman ajoute au plaisir que l’on prend avec ce jeu. Enfin, disons que ça change. Le monde ouvert qu’est Arkham City quant à lui est une idée que je ne rejette pas mais je trouve que son exploration ne va pas d’elle-même. Il faut un prétexte pour aller dans certaines zones et cet espace ouvert n’a pas assez piqué ma curiosité pour me pousser à l’examiner sous toutes les coutures.

3

Incarner Catwoman permet de varier les plaisirs.

Mais parlons un peu du fait qu’il s’agit ici de l’Armored Edition et donc du portage du jeu sur Wii U. D’ailleurs, on le voit que c’est un portage sur Wii U grâce à ces textures. Brillantes, elles rappellent ce qu’on aura déjà pu voir avec Assassin’s Creed III et CoD – Black Ops II sur la même console. Je ne cache pas que j’apprécierais que ça ne devienne pas une habitude… Ce n’est pas laid bien sûr, mais ce n’est pas beau non plus. Mais la question qu’on se pose à chaque fois avec un portage Wii U, c’est : « Et le GamePad dans tout ça ? ». Et bien le GamePad est ici utilisé à bon escient, faisant écho à la manière dont ZombiU l’employait. Vous y retrouvez donc la map du jeu, ce qui n’est pas plus mal pour naviguer sans avoir à ouvrir un menu pour voir où l’on doit aller. Un simple coup d’œil et l’info est prise. Basique, soit, mais bigrement agréable à l’utilisation. Ensuite, l’arsenal de Batman est également accessible depuis le GamePad, sur lequel une organisation en icones claires permet de trouver tout ce que l’on cherche en deux clics. Pas de perte de temps. Enfin, dernier élément, le GamePad fait parfois entièrement partie du gameplay et ne se cantonne alors plus au rang d’accessoire. Son écran tactile par exemple sera utile pour capter des fréquences radio ou déchiffrer des codes. Le gyroscope lui sera associé lors de phases d’analyse… Bon, finalement,l’usage reste assez basique, pour ne pas dire banal, mais ça change des portages où le GamePad ne sert vraiment à rien. Cette fois au moins, il devient nécessaire lors de certains passages, ce qui est tout de même sa vocation (inassouvie pour le moment).

4

Il aurait été intéressant de voir des graphismes puiser leur inspiration dans ces artworks

Un dernier petit mot enfin pour rappeler qu’avec cette Armored Edition, vous achetez non seulement le jeu mais également l’ensemble des DLC pour lesquels les joueurs PS3/Xbox360/PC auront dû payer. Sachant que le prix du jeu Wii U est d’origine plus bas que ses homologues sur les autres supports, je vous laisse faire le calcul des économies réalisées (sans compter que le prix a encore chuté depuis sa mise en vente). Et en plus, on le trouve en occasion. Bref, pour 20€, vous vous retrouvez avec Arkham City + le DLC « La revanche d’Harley Quinn » + le Pack Catwoman + le Pack Nightwing + le Pack Robin + le Pack de cartes de défi + le pack de costumes Arkham City. Une excellente affaire.

Concluons.

Arkham City souffre-t-il de la comparaison avec Arkham Asylum ?
Non
, ce serait même l’inverseArkham City dépasse son prédécesseur sur tous les plans. Plus intéressant, plus construit et plus agréable, il accroche plus facilement qu’Arkham Asylum (qui n’avait déjà pas de mal à y arriver).

Le monde ouvert est-il une innovation intéressante ?
Oui et non
. Oui car il permet d’intégrer des missions annexes qu’on remplira avec plaisir et parce que ça évite de se sentir enfermé comme dans Arkham Asylum. Non en revanche car son exploration n’est pas rendue vraiment aisée. Si vous n’avez pas de bonne raison d’aller dans certains endroits, vous n’irez peut-être pas.

A l’image d’Assassin’s Creed III, ce jeu est sorti sur Wii U après être sorti sur tous les autres supports. A-t-on eu raison d’attendre ?
Oui, sans aucun doute. Pour moins cher, on se retrouve avec un jeu plus complet. Non seulement parce qu’il comporte déjà tout ce que les autres auront dû payer ensuite mais aussi parce qu’il intègre des éléments de gameplay inédits pour ceux qui ne jouent pas sur Wii U. Encore une fois, ils ne sont pas incroyables mais ils sont bien là et bien ancrés dans le déroulement du jeu.

Après un Arkham Asylum qui relance complètement l’univers de Batman en jeux vidéo, Arkham City se pose comme une suite qui tire les leçons de son prédécesseur, s’appuie sur les atouts de ce dernier et les développe encore plus afin d’offrir un expérience nouvelle et enrichie. Si la version Wii U, d’origine plus complète puisqu’elle inclut tous les DLC d’office, n’a pas grand chose à envier aux versions PS360/PC, on regrettera tout de même la brillance des graphismes. Le jeu reste néanmoins tout à fait recommandable pour les amateurs du Dark Knight et pour ceux qui en sont moins fans.

Publicités

5 réflexions sur “Parlons jeu, parlons bien n°7 – Batman : Arkham City [Wii U]

  1. Pingback: Parlons jeu, parlons bien n°8 – Batman – Arkham Origins [Wii U] | Dans mon Eucalyptus perché

  2. Pingback: Parlons jeu, parlons bien n°11 – Batman : Arkham Origins [Wii U] | Dans mon Eucalyptus perché

  3. Pingback: Parlons jeu, parlons bien n°25 – Batman : Arkham Knight [Xbox One] | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s