Ciné Sounds n°19 – « Django » par Rocky Roberts et Luis Bacalov

Dernier film en date de Quentin TarantinoDjango Unchained a été un excellent morceau de cinéma. D’ailleurs, vu ce que nous a proposé Q.T. avec ce long-métrage, on a désormais hâte de voir ce que donnera son prochain western, The Hateful Eight, dont le tournage débutera finalement en Novembre prochain. Pour rappel, après la fuite du scénario, Tarantino avait décidé d’abandonner le projet, lequel a quand même donné lieu à une lecture publique avec tout le casting. Enfin bref, tout ça pour dire qu’avec Django Unchained et même Inglourious Basterds juste avant, le cinéaste nous a montré que le western, c’est son truc. Django notamment était parfaitement calculé, de façon à ressembler le plus possible aux œuvres de Sergio Leone, tout en y ajoutant le touche personnelle de Tarantino (à savoir de la vengeance et de la violence).

django14

Will Smith faillit obtenir le rôle de Django mais on ne peut que constater à quel point Jamie Foxx est idéal.

Comme toujours avec Tarantino, la bande-originale du film était tout aussi bien maîtrisée. Avec des morceaux signés Ennio Morricone, Johnny Cash, Richie Havens ou encore Luis Bacalov, l’OST de Django Unchained fait oeuvre de pot-pourri musical. Au milieu de tout cela, on retrouvera notamment, plusieurs morceaux du compositeur Luis Bacalov, cité juste au-dessus. Ce dernier a notamment travaillé sur des films comme On m’appelle King ou Django (celui de Sergio Corbucci, 1966). Parmi ces titres, le thème principal du film : Django. Composé pour les besoins du film de Corbucci, ce morceau est chanté par Rocky Roberts, un chanteur américain devenu particulièrement populaire en Italie et qui nous a quittés en 2005.

Luis Bacalov

Luis Bacalov

Enjoy !

Publicités

3 réflexions sur “Ciné Sounds n°19 – « Django » par Rocky Roberts et Luis Bacalov

  1. Pingback: Ciné Sounds n°20 – "I’m Blue" par The 5.6.7.8′s | Dans mon Eucalyptus perché

  2. Pingback: Note de lecture n°8 – "Django Unchained", Quentin Tarantino, R.M. Guéra & Jason Latour | Dans mon Eucalyptus perché

  3. Pingback: Ciné Sounds n°32 – "Malagueña Salerosa" par Chingón | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s