Parlons jeu, parlons bien n°1 – Super Mario 3D World [Wii U]

0

Un nouveau Super Mario, c’est un peu comme un gros gâteau (n’importe lequel, tant que vous aimez le gâteau). Sauf que Nintendo a pris la sale habitude de prendre toujours la même recette depuis quelque temps et de l’assaisonner à tout ce qu’il peut : DS, Wii, Wii U… Tant et si bien qu’aussi bon soit ledit gâteau, au bout d’un moment, vous en avez tellement mangé que l’idée même de le voir derrière la vitrine de la pâtisserie vous donne des nausées, souvenirs de votre overdose. Mais, car dans toutes les bonnes histoires il y a un « mais », Nintendo a su produire autre chose à un moment donné. Pas révolutionnaire, pas 100 % génial mais un peu différent. Cet autre gâteau, c’était Super Mario 3D Land, sorti sur 3DS en 2011 afin de donner à la dernière née des portables de Nintendo son tout premier Mario. Dans une ère où Big N tâchait déjà de se rassurer en multipliant (semble-t-il) à l’infini le modèle New Super Mario, cet opus-ci venait aérer un peu les choses, histoire de ne pas finir par devenir allergique au plombier moustachu. En fait, comme je le disais à l’époque, Super Mario 3D Land m’a un peu réconcilié avec cette série pourtant phare du monde vidéoludique. Alors, quand on vous dit qu’une itération Wii U est prévue, vous vous dîtes que ça en vaut peut-être la peine.

Après cette introduction plus longue qu’elle n’aurait sans doute dû l’être, entrons dans le vif du sujet, à savoir l’avis que je me suis fait de ce jeu. Si je n’ai pas encore terminé l’ensemble de l’oeuvre au moment où j’écris ces lignes, j’estime en avoir fait assez pour me forger un avis qui, sauf circonstances particulièrement extraordinaires, ne changera pas d’ici la fin de mes sessions en compagnie de Mario et de toute sa bande. Et puis, comme ma mère aime bien plus Mario que moi, elle n’est plus très loin des 100 % et comme j’ai suivi toute sa progression du coin de l’œil, je sais à quoi m’attendre. Enfin bref, je crois que ce que l’on peut dire en premier c’est que si l’on a aimé Super Mario 3D Land sur 3DS, on ne pourra qu’aimer cette version Wii U. Dans l’ensemble, les deux jeux sont tout ce qu’il y a de plus semblables. Mêmes mécaniques, mêmes principes, mêmes objectifs… En cela, on regrettera sans aucun doute le fait que Nintendo ne s’éloigne pas plus de ce qui a été fait auparavant. Pour autant, on ne pourra que reconnaître que ce Mario là a tout d’un grand. Ou presque. Parce qu’il n’en demeure pas moins qu’il lui manque encore certaines choses que je ne saurai citer pour en faire un jeu qui m’apporte la même chose qu’un Super Mario 64 par exemple, ce dernier étant encore à ce jour le meilleur Mario auquel j’ai pu jouer (non, les Galaxy ne l’ont pas surpassé). Au fond, je crois que Super Mario 3D World ne se démarque pas assez du reste. Il est toujours configuré avec cette map divisée en plusieurs mondes, eux-mêmes subdivisés en niveaux, etc. J’aimerais tellement que Nintendo revienne à un schéma de hub où, en dehors des mondes et des différentes missions qu’il convient d’accomplir afin de progresser, on a autre chose à faire. Je pense notamment à la Place Delfino d’un Super Mario Sunshine pour vous donner une idée.

1

La map ultra-classique héritée des tout premiers Super Mario

Malgré cela, je ressors de cet opus Wii U avec un assez bon ressenti. La plupart des mondes sont très sympas et les niveaux admirablement composés. Reprenant ce qui avait fait le succès (selon moi) de Super Mario 3D Land, le level design de cet épisode repose sur un mélange astucieux entre le conformisme des toutes premières aventures de Mario (point A-point B) et les possibilités offertes par un environnement 3D permettant de faire évoluer tout ce petit monde d’une manière autre. Alors, évidemment, l’usage d’univers 3D, on a ça depuis la Nintendo 64 et on pourrait très bien se dire que les mecs derrière ce jeu-ci ne se sont pas bien foulés mais le tout étant plutôt bien monté, on leur pardonne à moitié ce qui peut être perçu comme un manque d’originalité. Tout ceci reste très agréable à jouer mais j’en aurais voulu encore plus.

2

Un univers 3D qui rend la coop à 4 joueurs bien plus agréable que dans la série des New Super Mario Bros.

Super Mario 3D World apporte tout de même son petit lot de nouveautés. Je pense en particulier à ces mini-stages dans lesquels on incarne un Toad chargé de récupérer un nombre donné d’étoiles disséminées dans un petit bloc pour lequel il faudra faire appel à des jeux de caméras afin de déceler les passages les mieux cachés. Si cela rappelle un peu ce qui avait été fait dans la version 3DS avec l’usage de la 3D justement pour dissimuler/faire apparaître certains secrets, je dois dire que j’ai assez bien accueilli ces petits niveaux somme toute assez originaux, divertissants et qui ont le mérite de proposer autre chose. Dommage qu’il n’y en ait pas plus que ça dans tout le jeu et que ce soit aussi court. Et simple. Car oui, Super Mario 3D World est simple. Beaucoup trop. On aura vite fait de terminer le jeu dans les grandes largeurs. Pour ce qui est de la cent-pour-centifier par contre… Disons que c’est une autre paire de manches. Déjà, quand on croit en avoir terminé, ce n’est pas vraiment le cas (un peu comme d’habitude). Mais il faudra du temps pour achever le jeu à 100 %. Je ne prends pas beaucoup de risques en vous révélant cela mais sachez qu’il faudra récupérer TOUTES les étoiles dans TOUS les mondes, que vous devrez également TOUS terminer au sommet du drapeau final et en ayant récupéré TOUS les tampons. Ah oui et n’oublions pas qu’il faudra également finir TOUS les niveaux avec TOUS les personnages disponibles. Car oui, j’oubliais de le mentionner mais vous avez dès le départ quatre personnages à votre disposition : Mario (équilibré), Luigi (saute plus haut), Peach (plane dans les airs) et Toad (va plus vite que tout le monde). Ça n’a l’air de rien comme ça mais, bon dieu, ce que ça prend du temps ! Et vous savez que vous devez le faire parce que vous l’avez vue cette chose à la toute fin qui vous fait comprendre que vous manquerez sans doute quelque chose si vous ne vous chargez pas de faire tout cela.

3

En plus d’avoir plusieurs personnages avec leurs facultés propres, Super Mario 3D Land regorge de nouveaux accessoires

Pour revenir rapidement sur le choix de personnages, je dois reconnaître que ça m’a bien plu. Prenons un mec comme moi qui apprécie finir les niveaux le plus vite possible (je ne suis pas du genre à me poser des questions quand il s’agit de relier un point A au point B, quitte à revenir ensuite pour faire ce qui n’a pas été fait), j’ai beaucoup aimé joué avec Toad. Rapide, tout à fait maniable, il apporte tout ce dont j’avais besoin. Il n’empêche qu’il faudra tout de même jongler de temps en temps, certains éléments dans quelques niveaux n’étant activables qu’avec tel ou tel personnage. Oh et, puisqu’on parle de vivacité évoquons cette nouvelle transformation qui m’a d’abord fait penser que Nintendo se mettait à la mode du lolcat. Si le fait de voir Mario et compagnie en tenue de chat est au prime abord assez ridicule, il faut toutefois reconnaître que ce costume apporte un petit quelque chose de très agréable dans le gameplay. Vivacité donc mais aussi attaques portées, capacité à s’accrocher aux murs et à grimper tout en haut… Cela vous permettra même de grimper tout en haut du drapeau final si vous n’avez pas réussi à sauter assez haut.

last

Un costume dont le ridicule est compensé par l’intérêt

Très rapidement enfin, deux mots pour dire que les graphismes du jeu sont très beaux, sans conteste possible. Si on reste encore dans un style très classique et propre à l’univers de Mario (à quand un jeu Mario avec le style qu’on lui trouve dans les Super Smash Bros par exemple ?), on reste charmé par la patte graphique de ce jeu et par ses couleurs (je l’ai été moi en tous cas). En HD qui plus est, le résultat est tout ce qu’il y a de plus honorable.

Conclusion.

Ce Super Mario 3D World est-il plus original que les derniers jeux Mario sortis sur console de salon ?
Oui et non. Oui parce qu’il essaie de renouveller le style ultra-classique revisité à outrance dans les New Super Mario Bros. en apportant une style différent, en essayant de tirer parti d’un univers en 3D et en tâchant d’apporter de nouvelles choses. Non en revanche dans le sens où ça reste un Super Mario tel qu’on a pris l’habitude de les voir. On attend toujours que Nintendo remanie la formule. Ou au moins qu’il s’inspire un peu plus d’un Super Mario 64 ou d’un Super Mario Sunshine.

Toujours pas le grand renouveau tant attendu donc ?
Non, on ne peut pas le nier. Nintendo s’appuie plus que largement sur les acquis du passé. Même si l’on sent qu’il y a une tentative de faite pour essayer d’apporter un peu de nouveauté dans ce jeu, ce qui avait déjà été le cas avec Super Mario 3D Land sur 3DS, on ne peut que reconnaître dans ces efforts l’usage de ficelles plus ou moins usées et issues d’opus précédents. Très peu de vraies nouveautés ici au final.

Mais le jeu vaut-il tout de même qu’on s’y intéresse ?
Oui, il faut y jouer. Car on ne peut que ressentir le plaisir un peu coupable de retrouver tout ce décorum trop classique mais auquel on attache tellement d’importance malgré tout. Et tant pis si l’on se rend compte en même temps qu’on entretient par là ce cercle vicieux où Nintendo continuera à produire des Mario  de ce type tant qu’il les vendra aussi bien. Tant pis…

Voilà donc pour ce Super Mario 3D World. Pas révolutionnaire, loin de là, mais à faire. Un jeu agréable, réjouissant, divertissant, enthousiasmant même parfois. Mais aussi un jeu trop classique, qui n’ose pas assez (un peu mais pas assez), qui se repose sur les lauriers de ces prédécesseurs. On aime. On voudrait que ça change mais on aime. Alors ça ne changera pas. Et on sera déçu mais en même temps pas tant que ça. Cercle vicieux je vous dis.

Publicités

Une réflexion sur “Parlons jeu, parlons bien n°1 – Super Mario 3D World [Wii U]

  1. Pingback: Nintendo à l’E3 2014 : l’empire contre-attaque | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s