La brocante du dimanche – Edition du 4 Mai 2014

Initié aux arts de la brocante et du vide-grenier par l’ami Mikadotwix (que vous pouvez retrouver sur le site de la Caz’ Retro), je me suis régulièrement rendu au cours de la saison dernière dans plusieurs de ses rassemblements mais, Limoges oblige apparemment, sans jamais y trouver mon bonheur (sauf une fois). Hier avait lieu d’une part un « vide-grenier géant » en banlieue de Limoges et, d’autre part, l’annuel Broc’n’Roll. Il faisait beau, je ne pouvais pas ne pas m’y rendre. Si le vide-grenier banlieusard fut une perte de temps étant donné la pauvreté des stands pourtant nombreux (environ 200 à 250 exposants à mon avis), le Broc’n’Roll fut quant à lui bien plus intéressant.

Avant toute chose, précisons ce qu’est ce rassemblement. Chaque année, la centre culturel municipal John Lennon de Limoges accueil cette convention de disques qui réunit nombre de vendeurs de 33 et 45 tours. Ce sont alors un peu moins d’une quinzaine de disquaires qui viennent proposer aux amateurs de musique nombre de disques, raretés ou non. Et, si le rock et ses dérivés sont principalement à l’honneur, il y en a pour tous les goûts. J’ai vu de tout : AC/DC, Motörhead, The Beatles, The Doors, OST de films, Bob Marley, Renaud, Gérard Depardieu (oui, oui, ce bon vieux Gérard a poussé la chansonnette fut un temps)… La seule chose qu’on trouvera à critiquer, ce sont les prix exorbitants pratiqués par certains vendeurs et qui sont tout simplement incompatibles avec les budgets souvent limités des petits amateurs tels que moi. Il suffit de discuter un peu avec d’autres potentiels clients pour se rendre compte qu’on n’est pas le seul à compter ses sous avant de jeter son dévolu sur tel ou tel disque.

Néanmoins, pour mon frangin et moi, la pêche fut plutôt bonne.

Cinq 33 tours...

Cinq 33 tours…

...et deux 45 tours.

…et deux 45 tours.

Jouant sur les prix, les arrondissant et négociant avec les vendeurs, nous avons pu repartir avec ce petit lot pour une trentaine d’euros tout au plus. Vraisemblablement et sauf erreur de ma part, tous sont des originaux et non des rééditions comme on en trouve souvent. Aussi, je crois qu’on a fait de bonnes affaires pour le coup. Passons maintenant au détail de ces trouvailles.

Single des Turtles : "Elenore" en face A et "Surfer Dan" en face B

Single des Turtles : Elenore en face A et Surfer Dan en face B

Les Turtles, je les ai découvert grâce à la bande originale du film de Richard Curtis Good Morning England, sur laquelle figure justement le titre Elenore. Etant fan de cette chanson, je n’ai pas pu résister face à ce 45 tours qui me tendait les bras. En revanche, je ne connais Surfer Dan que de titre. A noter, 5€ pour un 45 tours tel que celui-ci, ce n’est pas la meilleure affaire qui soit. On aurait pu descendre à 3€, voire 2€. Mais le vendeur n’était pas prompt à négocier quoi que ce soit. Tant pis.

Single des Clash : The Magnificent Seven et The Magnificent Dance

Single des Clash : The Magnificent Seven en face A et The Magnificent Dance en face B

Depuis quelque temps, mon frère approfondit très largement la discographie des Clash (et moi avec lui du coup). Aussi, lorsque j’ai vu ce single, j’ai tout de suite compris qu’il finirait à la maison. Ce 45 tours compte donc deux titres. Le premier est The Magnificent Seven, tiré de l’album Sandinista! (le fameux triple album que les Clash avaient décidé contre vents et marées de vendre au prix d’un album normal). Très, très bonne chanson. En face B, on retrouve The Magnificent Dance, un morceau que je ne connaissais pas. Il s’agit en fait d’une version instrumentale ré-arrangée de The Magnificent Seven qui, d’après ce que j’ai entendu hier soir, n’est pas mal du tout. Niveau prix, le disque était à 7€, ce qui m’a fait douter de son achat. Mais c’est sans compter sur mon frangin qui, usant de vieilles mais bonnes ficelles, a réussi à faire descendre le prix à 3€. Voilà, voilà…

Bande originale du film Il Etait une Fois dans l'Ouest par Ennio Morricone

Bande originale du film Il Etait une Fois dans l’Ouest par Ennio Morricone

Voilà ma petite fierté ce de dimanche : la bande originale de mon western favori. Sachant que cette dernière a été composée par le maître Ennio Morricone, ça ne se refuse pas. Composé de 13 titres, dont le fameux L’Homme a l’Harmonica, ce 33 tours est en parfait état, j’ai rarement vu ça. Il est comme neuf et c’est pourtant un original de 1969 ! D’abord à 6€, ce qui en faisait déjà une excellente affaire, le vendeur a décidé de me le faire à 5€, sans que je lui demande quoi que ce soit. Ce n’est pas une réduction de folie mais c’était bien gentil de sa part.

Radio Ethiopia du Patti Smith Group

Radio Ethiopia du Patti Smith Group

Qui dit « punk au féminin » pense nécessairement à deux noms : Nina Hagen et Patti Smith. En 1976, cette dernière sort Radio Ethiopia, son deuxième album après le fameux Horses. Le disque est composé de huit titres, dont Pissing in a River et Pumping (My Heart). Là encore, le disque est dans un état de conservation assez incroyable (et sa pochette également). Pour 6€, rien à redire.

Maxi single (4 titres) : Should I Stay or Should I Go des Clash et Rush de Big Audio Dynamite en face A, Rush (Dance Mix) et Protex Blues des Clash en face B

Maxi single (4 titres) : Should I Stay or Should I Go des Clash et Rush de Big Audio Dynamite II en face A, Rush (Dance Mix) et Protex Blues des Clash en face B

Voilà sans aucun doute la curiosité du jour. Un maxi single regroupant deux titres des Clash et deux titres de Big Audio Dynamite. Pour info, ce dernier groupe est celui qu’a fondé Mick Jones après son départ du Clash, au sein duquel il officiait comme guitariste et chanteur. Apparemment, ce maxi date de 1991 mais j’avoue avoir du mal à comprendre d’où il sort. La question est surtout la suivante : pourquoi retrouve-t-on ces deux groupes sur un seul et même 33 tours ? Si quelqu’un a des infos à ce sujet, je suis preneur. En attendant, on y retrouve deux excellents titres des Clash : Protex Blues (extrait de la version britannique de leur premier album) et le célèbre Should I Stay or Should I Go, tiré quant à lui de l’album Combat Rock. En parallèle, on trouve également le titre Rush de Big Audio Dynamite II donc, dans sa version originale tirée de l’album The Globe ainsi que dans une version dance donc. La présence du logo Levi’s sur la pochette s’explique sans doute par le fait que Rush fut utilisé dans une publicité pour la célèbre marque. Une curiosité donc…dont je ne me souviens plus le prix. Entre 7 et 8€ je crois.

L'album Too Tough to Die des Ramones

L’album Too Tough to Die des Ramones

En 1984, les Ramones sortaient Too Tough To Die, leur huitième album. Le troisième sorti après le mal-aimé End of the Century, critiqué pour ne pas être suffisamment punk. Avec celui-ci en revanche, les Ramones montrent qu’ils ont bien repris la route du genre qu’ils ont pour ainsi dire créé. On y trouve nombre d’excellent morceaux dont le costaud Whart Hog et le rock’n’roll No Go. Sur la pochette, je vois le prix fixé à 15€ mais on ne l’a certainement pas payé ce prix là. Acheté en même temps que Radio Ethiopia, il a dû nous coûter…5€ je crois. Le vendeur s’en foutait un peu. Et je crois qu’il nous avait à la bonne.

Best of the Beach Boys, tout est dans le titre

Best of the Beach Boys, tout est dans le titre

Ultime acquisition de ce dimanche, un best of des Beach Boys obtenu à 5€, prix qui s’explique par l’état de la pochette, vieille de 47 ans, usée et tâchée au dos. Mais le disque est en très bon état, encore une fois. Un best of qui n’est pas à confondre avec celui-ci, quasi identique sauf dans la tracklist. Il s’agit en effet dans le cas qui nous concerne de la version britannique du disque, sortie également en 1967, peu après la version américaine originale. Sur celui-ci, on retrouve notamment Wouldn’t It Be Nice et Good Vibrations, deux des morceaux les plus connus du groupe.

Je fais le compte… 34 ou 35€. Je pense que c’est une assez bonne récolte pour cette édition du Broc’n’Roll. Mon véritable regret, c’est le prix abusif fixé sur les albums des Beatles, des Doors, des Pink Floyd ou d’autres grands groupes et artistes tels que ceux-ci. Mais en attendant, on a de quoi faire avec les disques trouvés cette année. Il faudra remettre ça dans un an.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s