Thor, Kenneth Branagh, 2011

Thor, film de super-héros de Kenneth Branagh. Avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Anthony Hopkins…
La note du Koala : 2,5/5

120x160 DEF - THOR BDCe film est suivi par Thor – Le Monde des Ténèbres (Alan Taylor, 2013).
Il s’inscrit dans la Phase 1 de l’Univers Cinématographique Marvel.

Le pitch : Dieu d’Asgard, Thor (C. Hemsworth) est aussi un jeune homme arrogant et belliqueux. Cela lui vaudra d’être banni du royaume des dieux par son propre père, Odin (A. Hopkins), après une incursion dans le monde des Géants de Glace qui pourrait déclencher une nouvelle guerre. Séparé de son marteau Mjöllnir, Thor se retrouve sur Terre, sans pouvoirs, et va devoir compter sur l’aide de quelques scientifiques, dont Jane Foster (N. Portman), pour retrouver Asgard.

La critique : Après deux Iron Man et un Incroyable Hulk plutôt attrayants, Kenneth Branagh prend les commandes de la première apparition de Thor au cinéma, toujours en prévision du Avengers qui a suivi en 2012. Et le résultat est assez mitigé.

Le plus complexe lorsque l’on s’attaque à un film de ce genre, qui plus est lorsqu’il s’inscrit dans une continuité comme celle de l’Univers Cinématographique Marvel (ou UCM), c’est qu’il faut donner une histoire mais aussi créer du lien et poser tous les personnages non seulement en guise de présentation mais aussi en vue d’une utilisation ultérieure. Avec Kenneth Branagh derrière la caméra, on pouvait espérer que le travail ne soit pas bâclé, le monsieur ayant déjà prouvé à maintes reprises toute l’attention qu’il porte au cinéma en général. Ce qui lui manquait en revanche, c’est un côté un peu plus geek peut-être. Ou au moins amateur de super-héros. Si le cinéaste a reconnu que Thor était le seul héros de Marvel qu’il connaissait vraiment bien, on ne peut pas nier que cela n’a pas suffi. Peut-être que j’en demande trop et que j’espérais un fan service plus prononcé mais le fait est que Kenneth Branagh livre ici un Thor qui reste assez en décalage par rapport à ce qu’avaient posé Iron Man et Hulk avant lui. L’esprit shakespearien de Branagh ne collait pas vraiment avec celui de Marvel. Ainsi, le metteur en scène ne semble pas où savoir idéalement donner de la tête. La photographie et ce genre de choses ne sont pas foncièrement mauvaises mais on ne peut nier que l’on se repose ici sur des mécanismes en quelque sorte clichés du genre. Branagh ne réussit tout simplement pas à apporter une empreinte propre à ce film et en fait une œuvre relativement banale, s’appuyant essentiellement sur du déjà-vu. Bref, ce Thor là aurait pu être fait par n’importe qui tant son rendu final semble s’être appuyé sur un « manuel du réalisateur de films avec des super-héros dedans« .

MANHATTANA côté de cela, et tout en relativisant le propos (la mise en scène n’est pas non plus mauvaise, elle est juste trop classique), il faut aussi souligner la faiblesse du scénario. D’un côté, il réussit à remplir le contrat de la continuité. Il insère très bien Thor dans l’UCM, il pose les fondations de l’univers du dieu nordique, il ouvre les portes pour la suite, etc. Là, pas de problème. En revanche, il faiblit dans ce qui semble pourtant essentiel : l’histoire. Celle-ci n’est pas franchement incroyable. Je veux bien admettre que les films de chez Marvel ne sont pas réputés pour leur scénario mais tout de même. Celui-ci plane tranquillement sans soubresauts et se pose tout aussi tranquillement à la fin du film. Il n’est pas passionnant, disons-le clairement, et va user de rebondissements attendus au sein d’une intrigue convenue. Il n’est pas non plus particulièrement efficace lorsqu’il s’agit de travailler les personnages. Si le caractère insupportable et arrogant de Thor est essentiel au développement de l’intrigue, il est assez caricatural. A l’image de la candeur de Jane Foster d’ailleurs. Bon, au-delà de ça, le tout fait plus ou moins le job et Thor reste un divertissement regardable sans trop de problème. On évitera juste de le revoir trop de fois.

loki-thor-movie-wallpaper-5En ce qui concerne le casting, l’acteur qui (selon moi) tire le mieux son épingle du jeu est Tom Hiddleston. Répondant aux critères d’une sobriété certaine tout en arrivant à dégager tout le mauvais côté de Loki, il donne corps à ce dernier et réussit finalement l’imposer comme un grand méchant de l’UCM. Parfait quand on sait qu’il est le méchant d’Avengers. Il donne à Loki cet air austère et froid qui lui va si bien et il arrive ne même temps à jouer sur les émotions et les expressions au début du film pour qu’on ne se doute pas de tout dans l’immédiat. Chris Hemsworth de son côté n’est pas mauvais mais il n’est pas aussi intéressant qu’un Robert Downey Jr. en armure rouge et or. Mais bon, il reste un grand blond bodybuildé. Le jeu n’est pas tout en finesse et reste très classique lui aussi. Idem pour Natalie Portman, qui m’a pourtant habitué à bien mieux de sa part.

Thor est donc à voir pour qui veut suivre l’UCM de A à Z et en saisir toutes les entrées et connexions. Un non-fan de Marvel pourra en revanche passer son chemin s’il ne souhaite pas voir un gros divertissement sans réelle profondeur.

Le « Oh, au fait ! » :
C’est devenu monnaie courante avec le productions Marvel mais le casting a été un vrai jeu de chaises musicales. Par exemple, le rôle de Thor a failli être attribué à Brad Pitt, Liam Hemsworth (le frangin de Chris), Daniel Craig, Triple H (le catcheur) et même à Tom Hiddleston ! Ce dernier deviendra finalement Loki, rôle qui aurait pu revenir à  Dominic Cooper. Ce dernier fut quant à lui retenu pour le rôle d’Howard Stark dans Ccaptain America – First Avenger.

Publicités

2 réflexions sur “Thor, Kenneth Branagh, 2011

  1. Pingback: Thor – Le Monde des Ténèbres, Alan Taylor, 2013 | Tranches de Ciné

  2. Pingback: Thor – Le Monde des Ténèbres, Alan Taylor, 2013 | Dans mon Eucalyptus perché

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s