Crazy Night, Shawn Levy, 2010

Crazy Night, comédie de Shawn Levy. Avec Steve Carell, Tina Fey, Mark Whalberg, Taraji P. Henson…
La note du Koala : 3,5/5

CrazyNight_def_120x160:Mise en page 1Le pitch : Phil (S. Carell) et Claire (T. Fey) vivent une routine très tranquille : le travail, les enfants, la vie domestique en général… Rien n’est particulièrement palpitant dans leur vie. Aussi, Phil et Claire décident de mettre un peu de piment dans leur vie et cela passe d’abord par un dîner dans un grand restaurant de Manhattan où ils vont se faire passer pour les Tripplehorn, un couple qui n’est pas venu alors qu’ils avaient réservé. Mais en prenant leur nom, ils prennent aussi leurs ennuis.

La critique : Shawn Levy fait partie de ces réalisateurs qui offrent une filmographie en dents de scie. La Nuit au Musée et Real Steel m’ont assez plu alors que La Panthère Rose et La Nuit au Musée 2 m’ont déçu. Autant dire que je me lançais dans Crazy Night avec quelques craintes.

Mais finalement, ça n’était pas si mal. Je me suis retrouvé devant une comédie sympathique, déjantée parfois mais pas exaspérante comme j’aurais pu le croire. Le départ m’a bien plu, avec cette façon de planter ce décor aseptisé d’une routine sans nom où la quotidien est rythmé, comme je le disais dans le pitch, par le travail et les gosses. Shawn Levy nous pond alors deux personnages complètement inscrits dans ce schéma. Alors, évidemment, on flirte avec la caricature. Autant Phil que Claire sont à la juste limite entre pointage du doigt de la petite vie tranquille des routiniers que nous sommes pour la plupart et dessin à gros traits sans finesse. Bref, ils sont un peu ridicules mais pas non plus insupportables. Et puis on s’attache à eux, à leurs défauts, à leur façon d’être sans grande originalité. Moi en tous cas, ça m’a donné envie de les suivre.

crazy-night-de-shawn-levy-4208081pmgeqEt j’ai envie de dire que j’ai bien fait (vous aussi du coup, si vous avez vu le film). Le scénario, une fois cette étape de l’entourloupe au restaurant passée, tient son rythme de manière plus ou moins régulière mais reste tout de même divertissant sur la longueur. Il suit son fil directeur sans le lâcher mais n’hésite pas à donner quelques petites péripéties qui ne manqueront pas de faire (au moins) sourire. Ainsi, quand vous croyez que le tout va baisser en intensité, voilà qu’une piqure de rappel vient vous rattraper et vous relancer dans l’ambiance légèrement absurde du film. Bon après, on ne peut pas nier qu’il y a des facilités dans le scénario, des maladresses quand il s’agit de s’interroger sur la vie de couple et tout ça… Mais au fond, ça passe. Si on prend ce film tel qu’on nous l’offre (une comédie, ni plus, ni moins), ça passe sans problème et on en garde un bon souvenir.

crazy-night-L-2Mais, bien évidemment, on devra revenir sur ce duo qui porte le film sur ses épaules. Steve Carell et Tina Fey proposent ici quelque chose de très réussi. Ils fonctionnent à deux dans un système digne des meilleures parties de ping-pong. Individuellement, ils sont tout à fait corrects également. Steve Carell propose un jeu posé, simple mais efficace. Il prouve (ou plutôt rappelle) qu’il n’y a pas forcément besoin d’excentricité pour faire une bonne comédie américaine. On pourra dire la même chose de Tina Fey sans chercher à aller plus loin. Comme je le disais, les deux travaillent très bien ensemble. Et puis, j’ai plutôt apprécié ces seconds rôles parfois inattendus et tenus par Mark Whalberg, James Franco ou Ray Liotta.

Bref, Crazy Night fait partie de ces comédies décalées mais pas trop, toujours drôles, parfois bancales mais satisfaisantes malgré tout.

Le « Oh, au fait ! » :
Le torse toujours nu de Mark Whalberg a eu pour conséquence de filmer ce dernier d’une manière particulière. Il s’agissait effectivement de ne pas montrer le tatouage de Bob Marley que l’acteur porte sur l’épaule gauche.

Après le tournage de ce film, Tina Fey a décidé d’engager James Franco dans sa série 30 Rock. Rappelons que Tina Fey jouait dans cette série mais également qu’elle en était la créatrice.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s